Visiter Montréal en 6 jours : mes incontournables

Je suis parti visiter Montréal à une époque où nous n’étions pas confinés et où l’on pouvait voyager dans le monde entier. Je suis resté à Montréal pendant 6 jours. Et j’ai vraiment apprécié découvrir cette très belle ville du Canada, malgré la fraîcheur cette fin d’hiver. J’ai aimé la gentillesse des habitants, me promener dans une ville assez nature et rencontrer des écureuils.

Je te rappelle que pour entrer sur le territoire canadien, l’AVE est obligatoire et tu dois faire attention aux faux sites officiels. Je te propose de découvrir les lieux que j’ai découverts à Montréal pendant 6 jours.

Comment se déplacer à Montréal ?

Mais avant de partir visiter ces lieux incontournables de Montréal, il faut savoir quel moyen de transport utiliser. Pendant tout mon séjour à Montréal, j’ai utilisé les transports en commun. Comme toute grande ville, le réseau est bien développé et pour moi, c’est la solution la plus simple pour se déplacer. Il existe quatre lignes de métro : la bleue, la jaune, la orange et la verte ; ainsi que de nombreuses lignes de bus. Le métro est en service entre environ 5h30 et 0h30 (1h05 le samedi). Au-delà, tu peux emprunter le réseau de bus de nuit.

TitresTarif normalTarif 6-17 ans/65 ans et plus
1 passage3,50$2,50$
2 passages (un seul détenteur)6,50$4,25$
10 passages29$17,50$
Soirée illimité5,50$5,50$
Week-end illimité (du vendredi 16h au lundi 5h)14$14$
3 jours consécutifs*19,50$19,50$
Du lundi au dimanche inclus*26,75$16$

*A noter que pour les 3 jours consécutifs ou pour le pass du lundi au dimanche inclus, il faut ajouter le prix de la carte OPUS à 6$.

Comme je suis arrivé à Montréal le lundi soir et que je suis reparti le samedi à midi, j’ai opté pour le titre 7 jours (du lundi au dimanche). Il permet d’accéder à la navette 747 qui relie l’aéroport au centre-ville de Montréal. Sinon, le tarif de ce voyage est de 10$ par personne.

Infos pratiques : www.stm.info/fr

Sinon, pour te déplacer à Montréal, tu peux louer un BIXI. La ville compte une centaine de stations. Tu peux directement louer un vélo à la borne ou via l’application BIXI. Côté tarif : un trajet de moins de 30 minutes coûte 2,99$. C’est 5,25$ pour un jour (en faisant des trajets de moins de 30 minutes) et 15$ pour 3 jours (en faisant des trajets de moins de 30 minutes). A noter qu’avec la carte OPUS, le tarif est réduit : 2,50$ pour l’aller simple.

Infos pratiques : bixi.com

Je te déconseille de louer une voiture pour visiter Montréal car le stationnement est assez complexe et relativement cher. La plupart des rues proposent un stationnement payant. Et dans le centre-ville, le stationnement est souvent à durée limité. Dans certains secteurs, une vignette a été mise en place pour faciliter la vie des résidents.

Infos pratiques : www.agencemobilitedurable.ca/fr/

Découvrir le Montréal souterrain, le RESO

Pour mon premier jour de visite de Montréal, il pleuvait. Je n’avais qu’une seule solution : rester à l’abri. J’ai donc choisi de commencer par découvrir le Montréal souterrain. Ce fameux RESO est le plus vaste réseau de galeries intérieures au monde. Avec 33 km de couloirs, 200 entrées, 2.000 boutiques, des hôtels, quelques musées ou encore 265 restaurants, cette vie souterraine fascine plus les touristes que les Montréalais qui n’y font que la traverser. En hiver, par exemple, les habitants empruntent ces passages souterrains pour éviter de sortir dehors.

Mais comment y entrer et que peut-on y voir ? Pour se repérer, le site officiel du Montréal souterrain a publié un plan :

  • La Barbie Expo, qui présente plus de 1000 figurines, se trouve aux Cours Mont-Royal (1).
  • Le Centre Eaton (4) est l’un des plus grands centres commerciaux de la ville. C’est ici que se trouve le musée Grévin, l’unique musée de cire de Montréal. Plein tarif : 21,75$.
  • La première galerie marchande sous terre a été créée sous la Place Ville-Marie (6) en 1962. C’est donc ici qu’est née la ville souterraine. Tu peux monter jusqu’à l’Observation, situé à 185 mètres de hauteur, pour admirer la ville avec un panorama de 360°. Plein tarif : 19$.
  • A la Place des Arts (7), tu peux admirer une verrière de près de 14 mètres qui met en avant des grands noms qui ont marqué la musique à Montréal. Tu peux aussi visiter le musée d’Art Contemporain de Montréal. Plein tarif : 10$.
  • Le Complexe Desjardins (8) est sublimé par la fontaine.
  • Au Palais des Congrès (10), tu pourras contempler l’immense mur multicolore. Tu pourras aussi remarquer une forêt d’arbres roses conçus par Claude Cormier, un architecte-paysagiste.
  • La patinoire se trouve à l’Atrium Le 1000 (17).
  • Au Centre de Commerce Mondial (20), tu pourras admirer un fragment du mur de Berlin. C’est ici que se trouve également le Sarah B, un bar à absinthe. Tu pourras aussi prendre de belles photos du bassin. L’effet miroir est stupéfiant.

Ces lieux à voir dans le vieux Montréal

Lors de mon séjour à Montréal, j’ai aussi pris le temps de découvrir la vieille ville. Et à part la sublime basilique Notre-Dame (lire le chapitre plus bas consacré aux lieux sacrés), quels sont les lieux à voir ?

J’ai commencé le parcours à la découverte du vieux Montréal en allant contempler la Tour de l’Horloge. La neige donnait un véritable charme au Vieux Port. Puis, j’ai pris la direction du marché Bonsecours. Le bâtiment est beau de l’extérieur. L’Hôtel de ville de Montréal était mon prochain arrêt. C’est ici que Charles de Gaulle prononça sa célèbre phrase : « Vive le Québec Libre ».

Ensuite, je me suis arrêté dans le musée de la banque de Montréal. Ce petit musée se visite gratuitement. Il présente des anciens billets de banque, des documents d’archives ou encore des objets datant du XIXe siècle. Le séminaire des Sulpiciens a été ma découverte suivante. Il s’agit du plus vieux bâtiment du quartier. Il a été terminé en 1713.

Pendant cette balade dans le vieux Montréal, j’ai également découvert la Place d’Armes, bâtie en 1693, la très belle Place Jacques Cartier et la rue Saint-Paul qui regorge de restaurants et de bâtiments historiques.

Voyage à Montréal : les 3 lieux sacrés à découvrir

Pendant mes vacances à Montréal, j’ai visité trois lieux sacrés. L’Oratoire Saint-Joseph est sans doute le plus connu. Reconnaissable grâce à son dôme gigantesque, il est l’un des lieux de pèlerinage les plus fréquentés dans le monde. Situé à 263 mètres au-dessus du niveau de la mer, son dôme extérieur est le point le plus élevé de Montréal. L’intérieur se visite gratuitement. Seule l’entrée au musée de l’Oratoire, consacré à l’art sacré, est payante (4$). Pour passer de la crypte construite en 1916 à la basilique, dont l’intérieur fut fini en 1966, on utilise des escalators. Lors de la visite, on peut notamment voir la relique du cœur du frère Andrée. Un observatoire avec une vue sur toute la ville devrait bientôt être inauguré en haut de la Coupole. Mais, pour le moment, on peut profiter d’une très belle vue sur la ville depuis les terrasses. A noter que le parking est payant pour les touristes sauf le dimanche. Il coûte 5$.

Située à côté de la gare centrale, la cathédrale Marie-Reine-du-Monde a été construite entre 1870 et 1894. C’est un autre joyau de Montréal. L’entrée est gratuite et l’intérieur est beau et sobre. Enfin, la basilique Notre-Dame est la plus ancienne église catholique de langue anglaise de la ville. L’intérieur est sublime. La couleur bleue derrière la voûte sublime ce décor. Malgré l’entrée payante (5$), cet édifice accueille de nombreux touristes. Pour l’anecdote, c’est dans ce lieu que Céline Dion et René Angélil se sont mariés le 17 décembre 1994.

Infos pratiques :
La basilique Saint-Patrick : http://www.stpatricksmtl.ca/
La cathédrale Marie-Reine-du-Monde : http://microsites.diocesemontreal.org/microsites/cathedralecatholiquedemontreal/
L’Oratoire Saint-Joseph : https://www.saint-joseph.org/fr/

Les belvédères du Mont-Royal

Visiter Montréal, c’est aussi prendre un peu de hauteur pour pouvoir contempler la ville. Pour cela, tu peux prendre la direction du Mont-Royal. Le belvédère Kondiaronk propose l’une des plus belles vues sur Montréal. Pour y accéder, tu peux prendre le bus numéro 11. Tu peux aussi y aller en marchant, en remontant la rue Peel puis en prenant les escaliers. Une autre option est de prendre un vélo, mais il faut faire attention car ça grimpe ! Et le dernier choix est d’y aller en voiture.

Le belvédère Camilien Houde offre une vue sur l’est de la ville. Tu peux aussi y aller à pieds, en vélo, en bus (n°11) ou en voiture. C’est le plus accessible et la vue est moins impressionnante qu’ailleurs. Le belvédère Outremont est le plus secret. Il propose une très belle vue sur le nord de la ville. Il vaut mieux y aller à pied, notamment pour admirer le coucher de soleil.

Aller jusqu’au parc Jean-Drapeau

Lorsque j’étais petit, j’étais fan de la F1. La série Netflix « Formula 1 : Pilotes de leur destin » m’a redonné envie de voir des courses automobiles. C’était donc normal que je me rende sur l’île Notre-Dame pour marcher sur le circuit Gilles-Villeneuve. Mais ce n’est pas la seule activité que l’on peut faire dans le parc Jean-Drapeau.

En effet, le nombre d’activités à faire dans le parc Jean-Drapeau est large. Les plus sportifs pourront tester l’escalade, courir ou faire du vélo. Si tu y vas l’été, tu pourras faire du pédalo ou du kayak. Tu pourras aussi te balader dans les 25 km de routes et de sentiers. Et si tu souhaites te détendre : direction la plage Jean-Doré ou le complexe aquatique.

Tu peux également visiter le musée Steward (Plein tarif : 15$). Ce musée d’histoire permet de retracer l’histoire de la ville. La Biosphère (Plein tarif : 15$) met en avant l’écologie à travers les enjeux environnementaux. Le musée, reconnaissable grâce à son dôme géodésique, présente une dizaine d’expositions. La vue depuis le 4e étage est d’ailleurs sublime.

Infos pratiques : www.parcjeandrapeau.com

Voir des œuvres de street art à Montréal

Lors de ce voyage à Montréal, j’ai également pris du temps pour admirer des œuvres de street art. Né aux Etats-Unis dans les années 1960, le street art est assez présent dans les rues de Montréal. Les œuvres de street art, qui consiste à utiliser l’espace public comme toile de fond, sont dissimulées aux quatre coins de la ville. Par exemple, j’ai pu en contempler dans le quartier où je logeais : Rosemont-La Petite Patrie.

Sinon, on en trouve assez facilement sur le boulevard Saint-Laurent, qui accueille le festival Mural dédié à l’art urbain. On peut également les contempler à la sortie des bouches de métro, comme au métro Jean-Talon ou au métro Beaubien. Et si tu souhaites en voir d’autres, la ville a répertorié plus de 200 œuvres sur le site : ville.montreal.qc.ca/murales/galerie

Un établissement original : le café Chat L’heureux

Cela fait plus de 4 ans que je passe une partie de mes journées en compagnie de mon chat. Pourtant, je n’étais toujours pas entré dans un bar à chats et ce n’est pas les occasions qui ont manqué. Cette anomalie est maintenant corrigée. Pendant ce voyage à Montréal, je suis entré dans le café Chat L’heureux.

Comme je l’ai écrit dans mon article consacré aux bars à chats à travers le monde, j’ai adoré cette expérience. J’ai été surpris par le silence qui règne au sein de cet établissement. La décoration est d’ailleurs chaleureuse et cosy. Je suis resté plus d’1h30. J’avais deux craintes avant d’y entrer : que ça pue le chat et les poils. Et pour ces deux éléments, j’ai été agréablement surpris : ça ne sentait pas l’urine de chat et sur le canapé, il n’y avait aucun poil. Bref, j’ai passé un agréable moment. J’ai pu jouer avec des chats qui ne demandaient que cela. J’ai pu également en caresser un qui est directement monté sur la table où je me trouvais.

Infos pratiques : Ouvert du mardi au dimanche, de 11h à 20h. cafechatlheureux.com

Un musée insolite : le musée des dentistes

Le musée Eudore-Dubeau est le musée que je voulais absolument voir à Montréal. Je tenais à découvrir ce lieu insolite consacré à l’histoire de la médecine dentaire. Je souhaitais visiter ce musée plus pour ce côté original que pour ce qu’il présente, car moi aussi, je n’aime pas me rendre chez le dentiste.

Le musée Eudore-Dubeau se trouve à l’intérieur de l’Université de Montréal. Encore faut-il le trouver. Car comme tout élève qui arrive pour son premier jour dans le campus : je me suis perdu dans les couloirs de cette fac. Heureusement que les employés de l’Université m’ont orienté. Il faut prendre la direction de la faculté de médecine dentaire (Porte B-1). Et le musée se trouve au D-129.

Et j’ai adoré découvrir ce petit musée. Le responsable des lieux est intarissable sur l’histoire de la médecine dentaire. Il m’a même avoué que lui aussi, il n’aimait pas aller chez le dentiste. J’ai pu découvrir une reconstitution d’un cabinet dentaire de 1870. A cette époque, le patient était assis et le dentiste debout. J’ai pu aussi voir la modification du cabinet dentaire au fil du XXe siècle. J’ai pu regarder d’anciens instruments de dentiste et m’imaginer la douleur que pouvait ressentir les patients à la vue de ces objets. Bref, le musée Eudore-Dubeau a été l’un de mes coups de cœur à Montréal. Et après, nous avons même pu faire un tour, en compagnie du responsable des lieux, au cœur de la faculté de médecine dentaire.

Infos pratiques : Actuellement fermé à cause du Covid-19. Sinon, ouvert de septembre à mai, du mardi au jeudi, de 10h à 15h. Gratuit. https://www.museedentaire.ca/

Visiter Montréal : ces autres lieux à voir

Pendant ce voyage à Montréal, je suis allé au Marché Jean-Talon. C’est un joli marché couvert situé au cœur de la Petite Italie. C’est tellement beau à l’intérieur que cela donne envie d’acheter presque tous les produits.

J’ai aimé voir le stade olympique, reconnaissable pour sa tour inclinée. On peut le visiter avec un guide. Malheureusement pour moi, j’y suis allé trop tard et la dernière visite venait de commencer. En revanche, j’ai pu entrer dans la partie du stade qui revient sur l’histoire des Jeux Olympiques de 1976. J’ai aussi pris le temps de découvrir le jardin botanique, situé juste à côté. C’est un véritable havre de paix et un grand bonheur pour les yeux.

J’ai également visité le musée Redpath, situé à l’Université McGill. L’entrée est gratuite et à l’intérieur, on peut contempler des collections d’histoire naturelle et d’ethnologie. Les explications sont détaillées et la découverte vaut le coût. J’ai aussi pris le temps de visiter la Guilde, une très belle galerie d’art. L’entrée est aussi gratuite. Enfin, j’ai découvert un lieu insolite : la station de métro Square Victoria qui est une réplique d’une sortie du métro parisien.

Comme tu peux le voir, Montréal regorge d’endroits à découvrir. Côté bon plan, tu peux acheter la carte « musées Montréal », qui donne accès à 38 musées de la ville pendant 3 jours. Le tarif ? 75$.

Et toi aimerais-tu visiter Montréal ? Ou si tu as déjà été dans cette ville canadienne, qu’as-tu aimé ?

9 réflexions sur “Visiter Montréal en 6 jours : mes incontournables

Répondre à lessinescyclismeonweb Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s