L’histoire des plus hautes tours du monde

Les villes ne cessent de rivaliser d’imagination pour construire des édifices de plus en plus hauts. Mais, la fascination de l’humain pour la hauteur remonte à une époque lointaine. Déjà pendant l’Antiquité, les Égyptiens ont réussi à bâtir la Pyramide de Gizeh, culminant à 146 mètres. Les siècles passants, les cathédrales parviennent à battre ce record. Puis, avant la Tour Eiffel, le Washington Monument (qui fait partie de ma liste des 20 lieux gratuits à visiter à Washington) devient la plus haute tour du monde. Découvrons l’histoire des plus hautes tours du monde entre 1889 et 2020.

La Tour Eiffel, la plus haute tour du monde entre 1889 et 1930

Ce voyage à la rencontre des plus hautes tours du monde commence au XIXe siècle. L’origine de la Tour Eiffel remonte à 1884. Émile Nouguier et Maurice Koechlin, deux ingénieurs de la société Eiffel, imaginent une tour très haute. Quelques mois plus tard, l’architecte Stephen Sauvestre rejoint le projet. Sous la direction de Gustave Eiffel, ils vont concevoir un édifice de 300 mètres pour l’Exposition Universelle de 1889. Et parmi 107 projets, c’est leur idée qui est retenue.

La construction commence en janvier 1887. En avril 1888, le premier étage est terminé. En août 1888, c’est le deuxième étage qui est achevé. Et le 31 mars 1889, c’est la fin de la construction. En tout, les travaux auront duré 2 ans et 2 mois (5 mois pour les fondations et 21 mois pour le montage). Quelque 50 ingénieurs et entre 150 et 300 ouvriers ont travaillé sur la tour la plus haute au monde de l’époque.

Mais la construction de cet édifice qui s’appelait à l’origine Tour de 300 mètres suscite des critiques. Certains artistes sont vents debout contre ce projet. Alexandre Dumas fils, Guy de Maupassant ou encore Charles Garnier (architecte de l’Opéra) signent une publication dans le journal « Le Temps » pour « protester contre l’érection (…) de l’inutile et monstrueuse Tour Eiffel », la traitant même de « tour vertigineusement ridicule ». Certains riverains du Champ-de-Mars lancent une pétition pour la faire rapidement démonter. Mais rien ne fait capoter le projet. Même pas un événement mortel. En mars 1889, Angelo Scagliotti, l’un des ouvriers, fait visiter l’édifice à sa fiancée lors d’un jour où il ne travaille pas. Et il meurt sans que l’on sache les causes réelles de ce décès passé sous silence. Certains disent en basculant dans le vide, d’autres écrasé par un ascenseur. Gustave Eiffel décide de ne pas ébruiter cette histoire pour ne pas entacher l’inauguration du monument. Il offre de l’argent à la jeune veuve et lui demande de quitter Paris.

La Tour Eiffel est inaugurée le 31 mars 1889. Tout est donc fin prêt pour l’Exposition Universelle de 1889 qui se tient du 5 mai au 31 octobre 1889. A cette époque, elle mesure 312 mètres de hauteur et devient l’édifice le plus haut du monde. Et dès le début, ce monument qui deviendra l’un des symboles de la France fascine. Près de 2 millions de visiteurs viennent découvrir cette tour lors de l’Exposition Universelle.

Les années suivantes sont moins attrayantes. Une concession d’exploitation de 20 ans a été accordée à Gustave Eiffel. Que doit devenir cet édifice après 1909 ? Faut-il le démolir ? Au début du XXe siècle, un projet de destruction est programmé pour 1910. Finalement, ce sera son rôle d’antenne de communication qui la sauvera, notamment la télégraphie sans fil. Lors de la Première Guerre mondiale, le monument joue un rôle important dans le conflit. Et la concession de Gustave Eiffel est prolongée à cette époque jusqu’en 1945. Ce dernier meurt en décembre 1923. Aujourd’hui, la Tour Eiffel accueille chaque année 7 millions de visiteurs. Et depuis 2000, elle mesure 324 mètres de hauteur (sa hauteur rétrécit en hiver). Elle a grandi à la suite de l’installation d’une nouvelle antenne UHF.

tour eiffel

1930 : Bank of Manhattan Trust Building vs Chrysler Building

Le 27 mai 1930, le Chrysler Building devient le plus haut gratte-ciel du monde. Et ne le restera que 11 mois. Il sera ensuite dépassé par l’Empire State Building. Revenons sur cette rivalité entre deux édifices new-yorkais : le Bank of Manhattan Trust Building et le Chrysler Building.

Nous sommes dans les années 1920. Depuis 1889, la Tour Eiffel est le monument le plus haut du monde. Et une rivalité va détrôner la tour la plus célèbre de France. Les architectes William Van Alen et Craig Severance ont commencé leur carrière comme collègues. Et les deux anciens complices se séparent assez rapidement. Le fait qu’ils s’affrontent pour bâtir le building le plus haut de New York n’est pas considéré comme un hasard.

D’un côté, William Van Alen prend part au projet de construction du Chrysler Building, d’abord en compagnie de l’entrepreneur William Reynolds avant que Walter Chrysler, fondateur de Chrysler, décide de le racheter et de le modifier dans le but de bâtir la tour la plus haute de Big Apple. De l’autre côté, Craig Severance est embauché comme architecte du Bank of Manhattan Trust Building, que l’on connaît maintenant sous le nom de 40 Wall Street Building, pour construire le bâtiment le plus haut de New York. Et les deux anciens complices se livrent une véritable course contre la montre pour finir la construction en premier.

La construction des deux édifices débute à un mois intervalle, en 1929. Au fur et à mesure de l’avancée des deux projets, chaque camp a vent des idées de l’autre. Dans cette course des hauteurs, Craig Severance ajoute des étages supplémentaires. William Van Alen, quant à lui, choisit de créer une flèche de 58,4 mètres de hauteur. Le secret de cette flèche est gardé jusqu’au dernier moment. La flèche est livrée en quatre parties. Elle est assemblée en 1h30. Alors que la construction du Bank of Manhattan Trust Building vient de s’achever quelques jours plus tôt, William Van Alen s’assure grâce à cette flèche de le dépasser en hauteur. Ainsi, en mai 1930, le Chrysler Building devient le bâtiment le plus haut de New York. Avec 319 mètres de hauteur, il dépasse même la Tour Eiffel et devient donc l’édifice le plus haut du monde. De son côté, le Bank of Manhattan Trust Building et ses 283 mètres de hauteur doit accepter sa défaite.

Chrysler Building

L’Empire state building, plus haute tour au monde entre 1931 et 1953

Un autre building new-yorkais va détrôner le Chrysler Building : l’Empire State Building. Sa construction commence le 17 mars 1930, soit deux mois avant l’inauguration du Chrysler Building. Et les travaux avancent très vite. En moyenne, 4,5 étages sont bâtis chaque semaine. Plus de 3000 ouvriers travaillent sur ce chantier. Tout est fait pour battre rapidement le Chrysler Building.

L’inauguration de l’Empire State Building a lieu le 1er mai 1931 soit un peu moins d’un an après celle du Chrysler Building. Le président Herbert Hoover a fait le déplacement pour voir le premier immeuble au monde à atteindre la barre symbolique des 100 étages. Et pour l’époque les chiffres sont impressionnants. Il culmine à 381 mètres, compte 1860 marches d’escalier jusqu’au 102e étage et 6514 fenêtres. En incluant son antenne, sa hauteur totale atteint les 443 mètres.

Aujourd’hui, l’Empire State Building compte deux plateformes pour les visiteurs : une au 72e étage et l’autre au 102e étage. Lorsque je suis parti visiter New York, j’ai pu profiter de ces deux vues de jour et de nuit. Et ça vaut le coût ! Elles permettent l’un des points de vue les plus beaux sur New York (je préfère celui que l’on a sur le Top of the Rock).

Empire State Building

Entre 1953 et 2008, une succession de tours de communication

En décembre 1953, une tour de diffusion télévisée de KWTV (aujourd’hui démonté), la Griffin Television Tower Oklahoma, devient la plus haute tour au monde avec ses 480 mètres de hauteur. En 1956, la KOBR-TV Tower atteint les 490 mètres puis en 1959, la WGME TV Tower culmine à 495 mètres. L’année suivante, elle est battue par la KFVS TV Mast et ses 511 mètres. En 1962, la Ray-com Media Tower Cusseta avec 533 mètres devient le plus haut édifice dans le monde. En 1963, elle est devancée par la WIMZ-FM-Tower et ses 534 mètres puis par le Mât de KVLY-TV avec 628 mètres.

Après tous ses records américains, la plus haute tour au monde redevient européenne. En 1974, la Tour de transmission de Radio Varsovie atteint les 646 mètres. En 1991, le Mât de KVLY-TV redevient la plus haute tour au monde à la suite de la démolition de la Tour de transmission de Radio Varsovie. Et le restera jusqu’en 2008.

radio-tower-1270871_1920
Image par https://500px.com/ michael-gaida de Pixabay

Burj Khalifa, l’édifice le plus haut du monde actuellement

Le 6 janvier 2004 débute un immense chantier : celui de la Burj Khalifa. Le coût de ce projet fou est estimé à 1,5 milliard de dollars. L’objectif est de dépasser le plus haut building au monde : la tour Taipei 101 de Taïwan et ses 508 mètres d’altitude.

Et une nouvelle fois, cette tour se construit à vitesse grand V. Les étages sont conçus en moins de temps qu’il ne faut pas l’écrire. Et pour gagner du temps, les ingénieurs font comme les pâtissiers sur une pièce montée. Ils installent une couche après l’autre, directement sur place. Et en bâtissant une tour d’une dimension démesurée, les ingénieurs imaginent une tour qui peut résister à des phénomènes météorologiques extrêmes, notamment aux tornades. Sa forme est ainsi conçue pour « casser » les bourrasques. Autre défi lors de la construction : comment installer la flèche d’argent de 136 mètres de hauteur pour 350 tonnes ? La solution est prise de la monter en pièces détachées puis de l’assembler en haut de l’édifice. Et pour résister à la chaleur, 23.348 panneaux d’isolation sont installés sur la façade.

La Burj Khalifa est inaugurée le 4 janvier 2010. Seulement 6 ans ont été nécessaires pour bâtir un édifice de 828 mètres de hauteur. Les travaux ont été très rapides. Sans doute trop rapide car des polémiques sur les terribles conditions de travail des ouvriers ont éclaté, certains devant régulièrement manger et dormir en haut du building en construction. Une autre polémique sur l’impact environnemental de cette tour naît. En électricité, la Burj Khalifa consomme l’équivalent d’une ville de 20 000 habitants. Ce n’est pas très écologique…

Burj Kalifa
Image par enjoytheworld de Pixabay

Quid des plus hautes tours du monde de demain ?

Pour le moment, la palme de la tour la plus haute au monde revient à la Burj Khalifa. Mais ce record pourrait prochainement être battu. En Arabie Saoudite, la construction de la Kingdom Tower a débuté en 2014. Installée à Djedda, elle devrait être l’immeuble le plus haut au monde, avec une hauteur de 1 kilomètre. Mais les travaux, qui devaient à l’origine être finis en 2016, ont été interrompus plusieurs fois, notamment à cause d’un problème de financement. Et on ne connaît pas encore la date d’ouverture. A moins que la tour dubaïote conserve son titre ? En 2013, la Chine avait aussi imaginé un projet pour battre le record de 10 mètres. Mais l’idée a fait plouf, notamment pour des questions de sécurité.

Dans ce domaine de l’immensité des tours, une question importante se pose : comment faire pour loger les 8,8 milliards d’humains en 2100 ? Le journal Les Echos a consacré un article à ce sujet parlant de gratte-ciels plus sobres et plus respectueux de l’environnement. Le but absolu étant l’autosuffisance en énergie. Je pense que la priorité n’est plus de construire des édifices démesurés, même si on verra peut-être encore des gratte-ciels de plus d’1 km. L’idée est désormais de créer des immeubles qui devront contribuer de manière active à la lutte contre le réchauffement climatique. Et toi qu’en penses-tu ? Verra-t-on encore plus de tours à la dimension démesurée ?

Dans cet article, je parle de tours construites et non uniquement de gratte-ciels. C’est pour cette raison que ni la tour Taipei 101 de Taïwan, ni les tours du World Trade Center ne sont mentionnées.

2 réflexions sur “L’histoire des plus hautes tours du monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s