Voyage dans l’espace : ces oubliés de l’histoire

Neil Armstrong, Youri Gagarine. Voici deux noms qui resteront à jamais associé au voyage dans l’espace. Pourtant, de nombreux astronautes, cosmonautes, spationautes et même des animaux sont montés à bord d’un vaisseau spatial. Mais souvent, l’histoire ne retient que les premiers. Partons donc à la rencontre de ces oubliés.

Les animaux envoyés dans l’espace avant les humains

Les humains peuvent-ils survivre à de longues périodes d’apesanteur ? Aujourd’hui, on connaît la réponse. Mais dans les années 1940, le doute persistait chez les scientifiques. Et malheureusement, nos amis les bêtes ont servi de test et sont peu à peu tombées dans l’oubli. Dès 1947, des drosophiles (des insectes) sont envoyés par les Etats-Unis dans une fusée V2. Ils atteindront 100 km d’altitude avant de revenir sur Terre vivants. L’année suivante, Albert 1er, un macaque rhésus, est installé à bord d’une fusée américaine. Il mourra de suffocation. En 1949, Albert II, un autre macaque rhésus, atteint les 133 km d’altitude. Il décédera dans le crash de sa capsule. Albert III et IV connaîtront la même fin tragique.

En plus d’envoyer des animaux dans l’espace, les Américains font des tests sur les positions à prendre à bord d’une fusée (couché ou assis). En 1951, Albert VI (aussi connu sous le nom de Yorick) est le premier singe à survivre à son vol. Mais comme l’écrit Space.com, « il atteint une altitude de 72 km, soit en-dessous de la délimitation de l’espace (100 km d’altitude). Et il meurt quelques heures après son atterrissage. La même année, l’Union soviétique, après avoir utilisé des lapins, des souris et des rats comme premiers passagers, installe les deux premiers chiens dans une fusée. Dezik et Tsygan reviendront vivants de ce vol qui n’atteindra pas l’espace. Les vols suivants soviétiques ne connaîtront pas tous le même succès. Dezik mourra lors de son deuxième vol.

rocket-launch-67721_1920
Image par WikiImages de Pixabay

Le 3 novembre 1957, Laïka entre dans l’histoire et devient le premier être vivant envoyé dans l’espace par l’URSS. Cette petite chienne décolle à bord du Spoutnik 2, pour un voyage sans retour… Selon la version officielle de l’époque, Laïka devait survivre pendant 8 à 10 jours, avant de mourir grâce à un poison injecté dans sa nourriture. La vérité sera tout autre. Laïka décédera au bout de quelques heures à cause de déshydratation causée par la chaleur de la cabine. Dans l’urgence de la conquête spatiale, les ingénieurs n’avaient pas prévu assez de protection contre le rayonnement solaire. Pauvre chienne… A cette époque, déjà, un débat né sur ces expérimentations animales. Le nombre d’animaux morts pour faire un voyage dans l’espace fait peine à voir. Et ce n’est malheureusement pas fini. Entre 1958 et 1959, une dizaine de souris, envoyées dans l’espace par les Etats-Unis, succomberont de leur voyage.

Le 13 décembre 1958, Gordo, un singe-écureuil, est envoyé dans l’espace. Dans sa fusée, il va parcourir plus de 2414 km. C’est la première fois que les Américains pensent que les humains peuvent résister à un voyage en apesanteur. Car dans leur esprit, si certains singes qui sont génétiquement liés aux humains, survivent à ce vol, il y a de grandes chances qu’un astronome humain y arrive également. Et comme de nombreux précédents voyages dans l’espace, il n’y aura pas de happy end. La capsule de Gordo tombe dans l’océan Atlantique et ne sera jamais retrouvée. En 1959, la NASA (créée l’année précédente) décide de faire un nouvel essai avec deux singes : un singe rhésus mâle prénommé Able et un singe-écureuil au nom de Miss Baker. L’objectif est, une nouvelle fois, de vérifier les signes vitaux et l’état mental des deux animaux lors de ce voyage. Cette fois, la mission sera une entière réussite. Les deux singes sortiront vivant de leur capsule. Able décédera le lendemain lors d’une procédure médicale. Miss Baker, quant à elle, vivra encore 25 ans et deviendra une célébrité nationale.

Et cette bataille que se livrent les Etats-Unis et l’URSS pour envoyer le premier homme dans l’espace va bientôt prendre fin. Le 19 août 1960, Belka et Strelka, deux chiennes, passent une journée dans l’espace et reviennent saines et sauves en compagnie d’un lapin, de souris, de rats, de mouches des fruits et des plantes. Le 31 janvier 1961, un chimpanzé nommé Ham prend place à bord de la capsule Mercury. Pendant ces quelques minutes de vol, le singe va réaliser des exercices afin de vérifier que son cerveau fonctionne normalement. En tout, il va rester 6 minutes et 30 secondes en apesanteur. Ce nouvel héros américain vivra le reste de sa vie dans un zoo de Caroline du Nord, lieu dans lequel les animaux ne devraient pas vivre. Puis, le 29 novembre 1961, Enos devient le premier chimpanzé à faire un voyage en orbite autour de la Terre. Mais comme l’écrit Slate.fr, Enos devait effectuer des tests de logique simple pendant ce voyage. En cas de mauvaises réponses, il recevait une décharge électrique. Et lors de ce vol, un dysfonctionnement technique lui envoya 33 chocs électriques d’affilée. Il est mort 11 mois après ce vol.

voyager dans l'espace

Et même après le premier vol d’un homme dans l’espace (lire plus bas), les animaux sont encore placés dans des fusées. En 1963, Félicette devient le premier chat à faire un aller-retour dans l’espace. Deux mois après ce voyage, elle sera euthanasiée dans le but d’être étudiée… Et aujourd’hui, à Strasbourg, une statue d’1,75 mètre se trouve à l’Université internationale de l’espace (ISU). Tu pourras ainsi la découvrir et visiter Strasbourg. Puis, en 1967, Martine, une guenon, est aussi envoyée dans l’espace. Six ans plus tard, ce sera au tour du premier poisson et de deux araignées.

Tortues, rats, lézards, escargots, vers… La liste des animaux envoyés dans l’espace dans les années suivantes est longue. Certains ont été sacrifiés pour la course à la conquête de l’espace. D’autres ont servi de cobayes pour des expériences scientifiques dans l’espace. Mais peu sont restés dans l’histoire.

Ces astronautes, cosmonautes et spationautes oubliés de l’histoire

Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong est le premier homme à fouler le sol de la Lune. Buzz Aldrin le suit quelques instants après. Michael Collins est le troisième membre de l’équipage. Il attendra seul à bord du vaisseau-mère Columbia resté en orbite et sera le grand oublié de cette histoire. Et ce n’est pas le seul.

Virgil Grissom, Edward White et Roger Chaffee devaient être les premiers Américains à effectuer un voyage dans l’espace. Mais les trois astronautes meurent lors d’une simulation de routine. D’ailleurs, on ne se rappelle pas non plus des premiers astronautes à aller dans l’espace. Walter Schirra, Donn Eisele et Walter Cunningham ont décollé le 11 octobre 1968. Ils resteront 11 jours en orbite. Qui se rappellent aussi de Frank Borman, James Lovell et William Anders qui se sont rapprochés de la Lune quelques mois avant Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins ? James McDivitt, David Scott et Russell Schweickart, en mars 1969, puis Thomas Stafford, John Young et Eugene Cernan, en mai 1969, prépareront aussi le terrain pour Armstrong et ses collègues en faisant un voyage en direction de notre satellite.

moon-landing-193761_1920
Image par Thanks for your Like • donations welcome de Pixabay

D’ailleurs, te rappelles-tu les noms des 12 hommes à avoir marché sur la Lune. Quoi, tu ne peux en citer que deux (Neil Armstrong et Buzz Aldrin) ? En novembre 1969, Charles Conrad et Alan Bean fouleront le sol lunaire. En février 1971, ce sera au tour d’Alan Shepard et d’Edgar Mitchell. David Scott et James Irwin suivront en juillet et août 1971. En avril 1972, John Young et Charles Duke marcheront, eux aussi, sur la Lune. Eugene Cernan et Harrison Schmitt est le dernier duo à avoir posé les pieds sur ce satellite, en décembre 1972.

En juin 1963, Valentina Terechkova est la première femme dans l’espace. Elle restera autour de la Terre pendant 2 jours 22 heures et 41 minutes. A son retour, elle recevra le prix de Héros de l’Union soviétique. Il faudra attendre 19 ans, pour que Svetlana Savitskaïa soit la deuxième femme à aller dans l’espace. En tout, elle participera à deux vols spatiaux. Et côté des Etats-Unis, Sally Ride est la première femme à prendre place à bord d’une fusée.

En 1965, Alekseï Leonov est le premier être humain à sortir dans l’espace. Il passera 12 minutes à l’extérieur du vaisseau. Il sera suivi quelques mois plus tard par Edward White, puis Eugene Cernan, Richard Gordon, Michael Collins et Buzz Aldrin, resté dans l’histoire pour une autre raison.

Quelle est la différence entre astronaute, cosmonaute et spationaute ? Il n’y en a quasiment pas. Ils désignent tous un membre de l’équipage d’un véhicule spatial. Seule la nationalité diffère : un astronaute est Américain, un cosmonaute est Russe (ou Soviétique) et un spationaute est Français.

Voyage dans l’espace : des cosmonautes fantômes ?

Le 12 avril 1961, Youri Gagarine est le premier homme à être envoyé dans l’espace. Le voyage est un succès. Il décolle à 9h07 et effectue un vol de 108 minutes autour de la Terre. Quatre ans après Gagarine, le 18 mars 1965, le cosmonaute Alexei Leonov est le premier homme à être sorti dans l’espace. Deux vols, deux triomphes. A cette époque, l’URSS domine les Etats-Unis dans cette course à l’espace. Mais les Soviétiques ont-ils auparavant caché des missions qui ont échoué ? Pour certains la réponse est oui.

voyage dans l'espace

La théorie la plus suivie est celle d’Achille et Giovanni Judica-Cordiglia, deux Italiens. Avant d’aller plus loin, il faut se remettre dans le contexte de l’époque. Nous sommes à la fin des années 1950. Les Soviétiques contrôlent l’information et laissent filtrer que très peu d’éléments défavorables. Comme l’explique le site vice.com, Achille et Giovanni Judica-Cordiglia réparent d’anciens récepteurs radio. Lors du lancement de Spoutnik 1, le dispositif fonctionne et ils entendent un bip venant de l’espace. Pour les missions suivantes, ils interceptent encore des communications. Et le 28 novembre 1960, ils entendent un appel SOS en morse alors qu’aucun lancement de fusée n’était prévu ce jour-là. Selon Thevintagenews, ils auraient neuf enregistrements contenant des SOS de cosmonautes, dont celui d’une femme. Difficilement audibles, le mystère autour de la véracité de ces vols spatiaux demeure encore aujourd’hui.

10 réflexions sur “Voyage dans l’espace : ces oubliés de l’histoire

  1. Waouh, ça fait froid dans le dos ces SOS entendus sans qu’on se sache se qu’il s’est vraiment passé… En tout cas bravo pour ton travail de documentation, c’est super instructif 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s