Visiter Lyon : les lieux à voir dans la capitale des Gaules

J’ai la chance de visiter Lyon une dizaine de fois chaque année, depuis que je vis à Saint-Etienne. J’en profite pour monter dans un train ou prendre ma voiture et partir à la découverte de celle que l’on surnomme la capitale des Gaules. Dans cet article, je vais te présenter de nombreux lieux à voir dans la ville aux deux collines. Il comporte 4 parties : les musées à voir, les lieux emblématiques, le street art et découvrir le Lyon insolite. Enfin, je réponds à la question comment se déplacer à Lyon et je te présente quelques bons plans. Et si tu n’as pas encore eu l’occasion de visiter Lyon, je te conseille de découvrir mon top 5 des visites incontournables pour un premier séjour à Lyon.

Visiter Lyon à travers les musées

Visiter Lyon sans entrer dans un musée serait dommage. Dans cette partie de l’article, je te présente les musées que j’ai découverts dans la capitale des Gaules. Pour plus de clarté, je les ai classés en plusieurs catégories.

Les musées d’histoire/d’histoire naturelle et des civilisations

  • Le musée des Confluences : Pendant sa construction, le musée des Confluences avait suscité la polémique pour ses dérives budgétaires. Et près de 6 ans après son inauguration, cette querelle a été oubliée. Aujourd’hui, le musée est l’établissement lyonnais qui attire le plus de visiteurs (680 583 visiteurs en 2018). D’ailleurs, je l’ai déjà visité deux fois. La première fois, c’est l’architecture extérieure qui a éveillé ma curiosité. Et à l’intérieur, je n’ai pas été déçu par la visite. La première partie est consacrée à l’origine du monde. L’approche est intéressante car l’aspect scientifique mais également celui mythologique sont traités. La deuxième partie parle de l’évolution du règne animal et les liens existants entre toutes les espèces du monde vivant. La troisième partie est dédiée à la mort. On y apprend, notamment, comment les différentes civilisations vivent face au décès de leurs proches. Enfin, la quatrième partie traite du fonctionnement de nos sociétés. Des expositions temporaires sont également proposées. Et, pour finir la visite, ce serait dommage de ne pas profiter de la très belle vue depuis le toit.
  • Le musée Lugdunum : Dans ce voyage à travers le temps, tu peux remonter jusqu’à l’Antiquité. Le musée Lugdunum abrite une très belle collection d’objets archéologiques. Je t’ai déjà parlé de ce musée dans mon article consacré aux sites gallo-romains à voir en France. On peut découvrir la célèbre « Table de Claude », mais aussi des objets de la vie quotidienne à Lugdunum. L’espace enfants, situé à la fin du parcours, permet aux plus jeunes visiteurs de s’immerger dans la vie de l’époque romaine à travers des jeux antiques. J’ai aimé le parcours le long de la rampe hélicoïdale. J’ai trouvé le musée assez complet et très enrichissant.
  • Les musées Gadagne : Dans un sublime édifice de l’architecture Renaissance, on peut visiter le musée d’histoire de Lyon et le musée des arts de la marionnette. Ce sont les deux seuls musées que j’ai visités après le confinement. Le port du masque était obligatoire lors de la visite. Il y avait du gel hydroalcoolique dans la plupart des pièces du musée et je n’ai rencontré que 4 autres visiteurs. Le musée d’histoire de Lyon nous emmène faire un voyage entre le Moyen-Age et le XXIe siècle. On peut y découvrir des sculptures, des peintures, des gravures, des objets d’art, des livres et mieux comprendre cette ville française. Le musée des marionnettes rassemble des marionnettes du monde entier. Parmi les marionnettes les plus connues, on peut découvrir celle de PPD des Guignols de l’info. Et à la fin de la visite, on peut s’entraîner à manier une marionnette (et c’est compliqué !).
  • Le Centre d’histoire de la résistance et de la déportation (CHRD) : C’est tout un symbole : le Centre d’histoire de la résistance et de la déportation se trouve dans l’ancien siège de la Gestapo. Le musée, dont le parcours est assez bien réalisé, revient sur la Seconde Guerre mondiale à travers des témoignages, des photographies et des objets.
Horaires Plein tarif
Le Centre d’histoire de la résistance et de la déportation (CHRD) Du mercredi au dimanche, de 10h à 18h. 8€
Le musée Lugdunum Du mardi au vendredi, de 11h à 18h ; samedi et dimanche, de 10h à 18h 7€
Le musée des Confluences Du mercredi au vendredi, de 11h à 19h ; mardi, samedi et dimanche, de 10h à 19h. 9€
Les musées Gadagne Du mercredi au dimanche, de 10h30 à 18h30. 6€/8€

Les musées d’art de Lyon

  • Le musée des beaux-arts : Lyon possède l’un des musées des beaux-arts les plus riches de France. Situé à deux pas de l’Hôtel de Ville dans une ancienne abbaye royale du XVIIe siècle, le musée des beaux-arts est ouvert au public depuis 1803. Il a été entièrement rénové entre 1989 et 1998. J’ai été séduit par la richesse des collections. Dans les 70 salles, la majorité des disciplines artistiques y est représentée. J’ai pris le temps de découvrir les collections qui vont de l’Antiquité jusqu’au XXe siècle (peintures, sculptures, sarcophages…). Delacroix, Courbet, Corot, Picasso, Degas, Monet… Les œuvres des peintres les plus célèbres sont exposées. J’ai été étonné par la grande collection de monnaies, médailles et sceaux que présente le musée. J’ai aussi apprécié le calme du jardin municipal qui se trouve au cœur de l’ancien cloître de l’abbaye bénédictine.
  • Le musée des beaux-arts

  • Le musée d’art contemporain (MAC) : Contrairement à la plupart des musées où l’on trouve des expositions permanentes, le musée d’art contemporain (MAC) ne propose que des expositions temporaires. Dans l’édifice de 6000 m², les espaces sont modulables pour mieux intégrer les projets artistiques. Entre 5 et 10 expositions sont proposées tout au long de l’année.
  • Le musée Jean Couty : Comme son nom l’indique, le musée Jean Couty présente les œuvres de ce peintre lyonnais. On peut découvrir 120 peintures, mais également des objets qui ont appartenu à cet artiste ainsi que des documents. Le choix des œuvres est très intéressant et j’ai découvert son style très coloré.
Horaires Plein tarif
Le musée des beaux-arts Du mercredi au lundi de 10h à 18h ; vendredi de 10h30 à 18h. 8€
Le musée d’art contemporain (MAC) Actuellement fermé pour cause de rénovation 8€
Le musée Jean Couty Du mercredi au dimanche, de 11h à 18h. 6€

Les musées pour les enfants

  • Le musée des Sapeurs-pompiers : À quelques mètres de la caserne de la Duchère, on peut visiter le musée des Sapeurs-pompiers. Le parcours est bien pensé. On traverse 250 ans d’histoire, à travers des véhicules, des casques, des habits, des pompes à bras ou encore du matériel de communication.
  • Le petit musée de Guignol : Sur deux étages, on découvre la création de Guignol à travers des scènes animées. C’est l’occasion de faire un retour en enfance dans ce petit établissement bien conçu.
  • Le musée des Automates : Autre établissement qui devrait plaire aux enfants : le musée des Automates. A l’intérieur, on peut voir 250 personnages (ils ont tous été fabriqués dans les ateliers du musée). Toutes les étapes, de la fabrication à la réalisation, sont expliquées.
Horaires Plein tarif
Le musée des Automates Tous les jours, de 14h à 18h. 7€
Le musée des Sapeurs-pompiers Mercredi, jeudi et vendredi, de 14h à 18h ; le premier week-end complet de chaque mois, de 14h à 18h. 6€
Le petit musée de Guignol Lundi, de 14h à 18h ; du mardi au dimanche, de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30. 5€

Les autres musées à voir à Lyon

Et sinon, quels sont les autres musées à visiter pendant un séjour à Lyon ?

  • Le musée Cinéma et Miniature : Avec le musée des Confluences, le musée Cinéma et Miniature est mon établissement préféré à Lyon. On a réellement l’impression de pénétrer dans le monde du 7e art. On y retrouve des costumes utilisés dans Terminator, Star Trek, Star Wars, Stargate, X-Men, Alien… On peut également contempler des prothèses en latex et des objets ayant servi lors de tournages de film. Le dernier étage du musée est consacré aux décors miniaturistes (un muséum d’histoire naturelle, un théâtre, une épicerie… Le tout en minuscule). Et le résultat est bluffant. Bref, si tu es cinéphile, c’est une visite incontournable à faire après avoir découvert des lieux de tournage dans le monde.
  • Le musée de l’imprimerie et de la communication graphique : Installé dans l’ancien Hôtel de la Couronne, le musée de l’imprimerie et de la communication graphique revient sur toute l’histoire du livre, de Gutenberg à la photocomposition. Une partie du musée est également consacrée à la chromolithographie et à la lithographie. Là encore, on apprend pas mal de choses.
  • Le musée des Tissus : Avec près de 2,5 millions de pièces de textiles, le musée des Tissus présente la plus grande collection au monde. Le parcours est bien pensé. On découvre plus de 4500 ans de production textile.
  • Le musée Lumière : Au musée Lumière, on découvre l’histoire des Lumière qui ont tourné le premier film de l’histoire. On peut voir les techniques de cette époque à travers la fabrication des images et les projections. Et ça permet de compléter une visite sur le 7e art après le musée Cinéma et Miniature.
  • La Maison des Canuts : Si tu ne le sais pas, un canut est un ouvrier tisserand de la soie sur les machines à tisser. La Maison des Canuts est ainsi consacrée à ce métier. J’ai aimé la visite des lieux. On y découvre l’origine de la soie, la fabrication ou encore les révoltes des canuts. On peut également découvrir des expositions temporaires.
  • Le musée urbain Tony Garnier : Pendant tes vacances à Lyon, tu peux découvrir un musée à ciel ouvert. Le musée urbain Tony Garnier, c’est 25 murs peints dans le quartier des Etats-Unis. On peut également entrer dans un appartement-témoin des années 1930.
Horaires Plein tarif
Le musée Cinéma et Miniature Tous les jours, de 10h à 18h30. 9,50€
Le musée de l’imprimerie et de la communication graphique Du mercredi au dimanche, 10h30 à 18h. 6€
Le musée des Tissus Du mardi au dimanche, de 10h à 18h. 12€
Le musée Lumière Du mardi au dimanche de 10h à 18h30. 8€
La Maison des Canuts Du lundi au vendredi, de 10h à 13h et de 14h à 18h. 8€
Le musée urbain Tony Garnier Visite de l’appartement-témoin, du mardi au vendredi à 16h30 ; samedi à 14h30 et à 16h30. 3€ (visite de l’appartement)

Les lieux emblématiques à voir à Lyon

Véritable emblème de la ville de Lyon, la basilique Notre-Dame de Fourvière se visite gratuitement. Situé sur la colline éponyme, l’édifice est classé au titre des Monuments historiques. Construite entre 1872 et 1884, la basilique Notre-Dame de Fourvière est de style néo-gothique et néo-byzantin. Il ne faut pas manquer pas le point de vue aménagé situé à gauche de la basilique. On peut contempler une grande partie de la ville de Lyon et des alentours. Et pour l’une des plus belles vues sur la basilique, tu peux emprunter la passerelle des Quatre Vents. Côté anecdote, une réplique du troisième étage de la Tour Eiffel se trouve juste à côté de la basilique. Sinon, à 500 mètres de cet édifice religieux, tu peux découvrir les théâtres romains. Gratuitement, tu pourras marcher dans le plus ancien théâtre de la Gaule romaine qui pouvait accueillir jusqu’à 10.000 spectateurs. Juste à côté, tu pourras découvrir l’odéon, un théâtre plus petit. Pour continuer de découvrir cette période de l’histoire, tu peux entrer dans le musée Lugdunum (lire plus haut). Tu peux aussi partir contempler l’Amphithéâtre des Trois Gaules. Construit en 19 après J-C, le site n’est visible que depuis l’extérieur.

Vue sur Fourvière depuis l'Amphithéâtre des Trois Gaules

Pendant ce voyage à Lyon, tu peux entrer dans la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, lieu de mariage d’Henri IV et de Marie de Médicis. Tu y découvriras l’horloge astronomique, avec ses automates. Le mécanisme se met en marche tous les jours à 12h, 14h, 15h et 16h. Tu peux également partir à la découverte des traboules. Ces passages réservés aux piétons qui permettent de circuler d’une rue à l’autre en traversant les cours d’un ou de plusieurs immeubles sont répandus à Lyon. Ils ont notamment servi pendant la Seconde Guerre mondiale pour les traversées clandestines. La Cour des Voraces, entre le 9 place Colbert et le 29 rue Imbert Colomès est l’une des traboules les plus connues dans le quartier de la Croix-Rousse. Sinon, tu peux aller entre le 3 bis Petite rue des Feuillants et le 5 place Croix Paquet, entre le 30 rue Burdeau et le 19 rue René Leynaud ou entre le 4 rue de Thou et le 5 Petite rue des Feuillants. Une autre traboule se trouve entre le 3 quai André-Lassagne et le 5 rue Royale. Et si tu parcours le quartier de la Croix-Rousse, tu peux aussi aller entre le 5 rue Coustou et le 22 rue des Capucins ou entre le 118 montée Grande Côte et le 7 rue Terme. Sinon, d’autres traboules se trouvent dans le quartier du Vieux-Lyon. Parmi les plus célèbres : celle qui relie le 27 rue du Bœuf et le 54 rue Saint-Jean, entre le 27 rue Saint-Jean et le 6 rue des Trois-Maries et aux 10 et 12 rue Saint-Georges.

Visiter Lyon, c’est aussi prendre le temps de découvrir les places de la ville. Sur la place Bellecour, tu pourras demander des conseils auprès de l’office de tourisme et peut-être acheter une Lyon City Card (lire plus bas). Tu pourras aussi contempler la basilique Notre-Dame de Fourvière et t’arrêter devant la statue équestre de Louis XIV. Place des Célestins, tu pourras contempler le théâtre éponyme. Arrête toi également place des Terreaux reconnaissable pour sa fontaine majestueuse conçue par Bartholdi (célèbre pour avoir imaginé la Statue de la Liberté dont on trouve une réplique à Saint-Etienne). Juste à côté, tu peux également contempler l’Opéra de Lyon. N’hésite pas aussi à faire un détour dans le Parc de la tête d’or, un havre de paix au cœur de la ville.

La fontaine conçue par Bartholdi

Pour compléter cette découverte de Lyon, tu peux visiter une ancienne prison : le Mémorial National Prison de Montluc. Édifiée en 1921, la prison de Montluc a notamment accueilli Jean Moulin. Elle fermera ses portes en 2009 et se visite aujourd’hui gratuitement. Tu peux aussi profiter de ton séjour pour faire une balade au bord du Rhône ou de la Saône et pourquoi pas aller jusqu’à la statue L’Homme de la Roche. Tu peux également entrer dans le Grand Hôtel-Dieu. Cet ancien hôpital accueille aujourd’hui des commerces. D’ailleurs, si tu souhaites faire du lèche-vitrine, n’hésite pas à prendre la direction du centre commercial La Part Dieu, l’un des plus grands de France.

Enfin, pendant tes vacances à Lyon, tu peux aller au Groupama Stadium pour voir un match de l’Olympique lyonnais. Sinon, tu peux te rendre au Matmut stadium pour soutenir le club de rugby de Lyon, le LOU (Lyon olympique universitaire) rugby ou à Villeurbanne pour encourager les basketteurs de l’ASVEL Lyon-Villeurbanne.

Groupama Stadium

Le street art et les murs peints de Lyon

J’ai pris plaisir à visiter Lyon à la recherche de l’art urbain qui fleurit un peu partout. Car dans la ville aux deux collines, le street art est très présent. Au détour d’une ruelle, on peut observer des œuvres souvent éphémères et parfois impérissables. L’oeuvre la plus connue est, sans contexte, la Fresque des Canuts. Ce trompe-l’œil se trouve à l’angle de la rue Denfert-Rochereau et du boulevard des Canuts. Peinte en 1987, puis modifiée en 1997 et 2013, cette fresque présente un quartier vivant. Autre trompe-l’œil : la Fresque des Lyonnais, située à l’angle du quai Saint-Vincent et de la rue de la Martinière. Elle comporte 24 personnages historiques lyonnais et 6 personnages contemporains et originaires de Lyon. Pendant ce séjour à Lyon, tu peux admirer d’autres fresques. Le mur du cinéma se trouve à l’angle de la grande rue de la Guillotière et du cours Gambetta. La bibliothèque de la cité est à l’angle de la rue de la Platière et du quai de la pêcherie. Les Invitations au voyage en ville sont situées au 98 avenue Lacassagne. Au 115 avenue Lacassagne, tu peux contempler la fresque La recherche, un mur qu’ils ont franchi. La Fresque de Gerland se trouve au 18 rue Pierre de Coubertin et la fresque de Montluc sur la rue du Dauphiné. Enfin, tu pourras voir Les basiliques de Saint-Just au 9 rue des Macchabées et La porte de la soie au 4 rue Carquillat.

On peut également admirer de beaux graffitis sur les devantures des magasins, au détour d’une rue ou en baissant la tête. Certains artistes ou même des habitants donnent une nouvelle dimension aux escaliers en leur mettant de la couleur. Par exemple, l’escalier Prunelle possède des marches multicolores. Pour m’orienter, j’ai utilisé le site de Street Art Cities où 27 œuvres urbaines sont référencées. De nombreux graffs se trouvent dans le quartier de la Croix Rousse et pour les observer je me suis aussi servi de la carte de street art de Lyon.

Découvrir le Lyon insolite

Prendre le temps de visiter Lyon permet d’apprécier des endroits insolites. En plein cœur de la Croix-Rousse, tu peux découvrir le Jardin Rosa Mir. Situé au 87 grande rue de la Croix-Rousse, ce lieu insolite est décoré de milliers de coquillages et de pierres méthodiquement attachés. C’est Jules Senis, un artisan maçon d’origine espagnole, qui a conçu ce jardin à la suite d’une rémission de son cancer. Le lieu est étroit et ne se découvre que le samedi. Mais la visite gratuite vaut le coût. Autre lieu étrange que tu peux voir lors de ton séjour à Lyon : la demeure du chaos. Situé dans le village paisible de Saint-Romain-au-Mont-d’Or, à quelques minutes de Lyon, on entre dans un monde post-apocalyptique. Des têtes de mort, une épave d’hélicoptère, des carcasses de voiture, un bunker… Quelque 5.400 œuvres ont pris place dans les 9.000 m². L’entrée, de ce musée qui est ouvert tous les week-end, est gratuite. Sinon, tu peux également réserver ta place pour visiter le musée Testut Latarjet d’anatomie. C’est l’occasion de découvrir des squelettes, crânes ou encore des instruments de chirurgie dans une atmosphère un peu particulière. La partie consacrée aux malformations est très intéressante. L’entrée coûte 5€.

Comment se déplacer à Lyon ?

Utiliser les transports en commun est le meilleur moyen de se déplacer à Lyon. Métro, bus, tramways et funiculaire, la capitale des Gaules dispose d’un bon réseau pour pouvoir découvrir la ville à moindre coût. Le ticket de transport coûte 1,90€ (2,20€ à bord des bus). Il est valable pendant 1 heure (les correspondances entre métro/bus/tramway/funiculaire et les allers-retours sont compris). Il existe également des tickets valables pendant 2h (ils sont aussi utilisables pour les correspondances entre métro/bus/tramway/funiculaire et les allers-retours) ou pour la soirée (de 19h jusqu’à la fermeture du réseau TCL) au prix de 3,20€. Sinon, tu peux acheter des tickets de transport valables pendant 24h, 48h et 72h (6,20€/12€/16€). A noter que le métro lyonnais fonctionne de 5h à 0h en semaine et jusqu’à 2h le week-end.

Carte de bus de Lyon

Prendre un vélo en libre-service, un Vélo’v, peut être une bonne solution pour se déplacer à Lyon. Les 30 premières minutes sont gratuites. Au-delà, les 30 minutes suivantes coûtent 0,05€/minutes, puis 0,10€/minutes pour la demi-heure d’après et 0,15€/minutes pour la 3e demi-heure. La ville compte 348 stations pour prendre ou rattacher le vélo. Une façon encore plus économique est de visiter Lyon à pied. Il faut seulement prévoir des bonnes chaussures de marche.

En revanche, utiliser sa voiture est la pire des solutions pour se déplacer à Lyon. Les places libres en extérieur se font rare. On est presque obligé de laisser son véhicule dans un parking souterrain. Et les tarifs grimpent rapidement. Surtout si tu laisses ta voiture toute la journée.

Les bons plans pour visiter Lyon

Acheter la Lyon city card peut être un bon plan pour visiter Lyon à moindre coût. L’entrée dans les 23 musées lyonnais et leurs expositions temporaires est compris dans le prix de la carte. Tu peux aussi faire une croisière sur la Saône, prendre les transports en commun en toute liberté ou encore bénéficier de réductions dans les grands magasins. Cette carte coûte 24,90 € pour un jour, 33,90 € pour 2 jours, 42,90 € pour 3 jours et 51,90€ pour 4 jours. Elle est valide pendant 18 mois. Bien sûr, il est primordial de lister toutes les visites que tu souhaites effectuer. Car, comme je te l’avais dit dans mon article intitulé Faut-il prendre un pass pour visiter New York ?, les pass ne sont pas toujours rentables.

Tu peux aussi acheter la Carte musées. Elle permet d’accéder aux 6 musées municipaux (collections permanentes et expositions temporaires) : le Centre d’histoire de la résistance et de la déportation, le musée des beaux-arts, le musée d’art contemporain, les musées Gadagne, le musée de l’Imprimerie et de la communication graphique et le musée de l’Automobile-Henri Malartre. Elle est valable pendant un an et coûte 25€. Elle donne aussi droit à des tarifs réduits pour découvrir le musée des Confluences (6€) et le musée Jean Couty (4€).

12 réflexions sur “Visiter Lyon : les lieux à voir dans la capitale des Gaules

  1. guy

    Très jolie ville ou j’y ai effectué mon service militaire , que de bons souvenirs ! savoir vivre et gastronomie sont les maîtres mot de cette belle région

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s