Everest, mont Blanc… Retour sur les premières ascensions des plus hauts sommets du monde

Il y a 234 ans, deux alpinistes atteignaient pour la première fois le sommet du mont Blanc. Depuis, des milliers de montagnards se sont lancé le défi d’atteindre, les plus hauts sommets du monde. Revenons sur les premières ascensions réussies sur les points culminants des 7 continents : l’Aconcagua, le Denali, l’Elbrouz, l’Everest, le Kilimandjaro, le Puncak Jaya et le mont Vinson.

Les premières ascensions sur le mont Blanc

Depuis 234 ans, de nombreux alpinistes et certains hurluberlus ont tenté l’ascension du mont Blanc, avec plus ou moins de réussite. En voulant réussir cet exploit, de nombreux alpinistes ont malheureusement perdu la vie. Revenons 234 ans en arrière, le 8 août 1786, jour où Jacques Balmat et Michel Gabriel Paccard arrivent au sommet du mont Blanc.

En ce mois d’août 1786, ce n’est pas la première fois que Jacques Balmat, chasseur de chamois, et le docteur Michel Gabriel Paccard essayent de gravir le mont Blanc. Mais jusqu’ici, toutes les ascensions s’étaient soldées par des échecs. Dans la plus grande discrétion, les deux alpinistes partent le 7 août 1786, sans cordes, ni crampon, ni piolets. Ils passent la nuit dans le massif du Mont-Blanc. Et le lendemain, le 8 août, ils arrivent à atteindre le sommet du mont Blanc à 18 heures. Les deux compères restent 30 minutes sur place avant de commencer la descente. Sans savoir réellement l’altitude du mont Blanc, mais fiers de leur exploit, ils reviennent à Chamonix le 10 août. L’année suivante, Jacques Balmat remonte sur ce que l’on surnomme aujourd’hui le « Toit de l’Europe » en compagnie d’Horace-Bénédict de Saussure. Ce dernier calcule alors l’altitude : 4.775 mètres de hauteur. Les années suivantes, d’autres alpinistes parviennent au sommet du mont Blanc et Jacques Balmat devient un guide incontournable pour les personnes souhaitant gravir la montagne.

Mont Blanc

En juillet 1808, Balmat accepte d’accompagner plusieurs Chamoniards, dont Marie Paradis qui deviendra la première femme à gravir le mont Blanc. Certains racontent qu’elle aurait été portée jusqu’au sommet. Qu’importe, elle détient toujours le titre de première femme à avoir atteint les 4.775 mètres d’altitude. En 1820, malgré les mauvaises conditions météorologiques, une équipe emmenée par le docteur Hamel part à l’assaut du mont Blanc. Trois guides seront emportés dans une avalanche et périront. C’est la première ascension mortelle. En septembre 1838, Henriette d’Angeville est la deuxième femme à monter sur le mont Blanc, après s’être minutieusement préparée. En janvier 1876, Isabella Straton, Jean Charlet, son guide et Gaspard Simond sont les premiers alpinistes à atteindre, non sans difficulté, le sommet du mont Blanc en hiver. Et en 1904, Ugo Mylius a réalisé la première montée à skis. Côté exploit, Kilian Jornet a établi, en 2013, un nouveau record de l’ascension du mont Blanc en effectuant l’aller-retour à pied depuis Chamonix en 4 heures 57 minutes et 40 secondes.

Au fil des décennies, l’ascension du mont Blanc est devenue une mode, avec tout ce que cela peut engendrer. Un Allemand avec son chien, un Anglais avec un rameur ou encore un Russe avec son fils de 10 ans ont récemment tenté d’atteindre le sommet. Et certains alpinistes sont mal préparés et partent à son assaut, parfois, au péril de leur vie. Selon une étude sur l’accidentologie sur la voie classique d’ascension du mont Blanc de 1990 à 2017, 102 personnes sont décédées au cours de cette période. Pour limiter l’accès au plus haut sommet de France, un arrêt préfectoral a été publié pour la saison estivale. Il oblige les alpinistes à être munis d’une réservation dans un des hébergements de l’itinéraire pour pouvoir gravir le mont Blanc. La lutte contre la surfréquentation touristique ne fait que commencer.

Alpinisme Mont Blanc

Mont Everest : la toute première fois sur le Toit du monde

Le mont Everest est un autre symbole du sur-tourisme. Depuis 2019, une commission a été mise en place pour restreindre les permis d’ascension pour l’Everest. Auparavant, toute personne payant les $10.000 pouvaient obtenir le permis pour monter sur le Toit du monde. Désormais, les alpinistes doivent également présenter un certificat de bonne santé et avoir au moins déjà gravi un sommet népalais de 6.500 mètres. Depuis 1953, année de la première ascension réussie du mont Everest, le nombre d’alpinistes souhaitant gravir cette montagne n’a cessée d’augmenter. En 2019, le Népal a accordé 381 permis contre 346 l’année précédente.

Mont everest
Image par David Mark de Pixabay

La première expédition réussie aura duré deux mois et mobilisé 350 porteurs et 20 sherpas. C’est le colonel Hunt qui se charge de former une équipe homogène. Un vrai pied de nez à l’histoire car le Britannique n’avait pas pu participer à une précédente expédition au mont Everest à cause d’un problème au cœur. Au cours de l’ascension, ils rencontrent de nombreuses difficultés, mais rien ne les arrête. Le 26 mai, Tom Bourdillon et Charles Evans sont les premiers à tenter d’atteindre le sommet du mont Everest. Mais cette tentative se solde par un échec, les deux hommes ayant du mal à respirer ils choisissent de redescendre. Trois jours plus tard, le 29 mai, l’Anglais Edmund Hillary et le Népalais Tenzing Norgay, atteignent les 8.848 mètres d’altitude à 11h30. Des années plus tard, Tenzing Norgay révélera dans son autobiographie qu’Edmund Hillary avait atteint le sommet en premier. Puis, en retrouvant le groupe d’expédition, Edmund Hillary aurait crié « On l’a eu ce salaud ! ». Ils entrent dans l’histoire pour être devenus les premiers alpinistes à avoir gravi l’Everest.

En 1975, une expédition exclusivement féminine a pour objectif d’atteindre le Toit du monde. Après avoir frôlé le drame à cause d’une avalanche, la Japonaise Junko Tabei est la première à poser le pied au sommet de l’Everest. Par la suite, elle sera aussi la première femme à réussir le challenge des 7 sommets, c’est-à-dire à gravir les montagnes les plus élevées de chacun des 7 continents (Aconcagua, Denali, Elbrouz, Everest, Kilimandjaro, Puncak Jaya et Vinson). Et à l’heure actuelle, Kami Rita Sherpa détient le record d’ascensions réussies avec 24 montées.

Everest
Image par Eknbg de Pixabay

Les autres premières ascensions des plus hauts sommets du monde

Plusieurs premières ascensions réussies sur les plus hauts sommets du monde se sont déroulées au XIXe siècle. C’est en juillet 1874 (le 28 ou 29 juillet), que pour la première fois, Frederick Gardiner atteint les 5.633 mètres d’altitude du mont Elbrouz, plus haut sommet de Russie. Selon l’alpiniste Florence Crauford Grove, l’équipe, composée de 7 personnes dont elle, est restée seulement une vingtaine de minutes sur le sommet à cause du froid et de la fatigue. La première ascension réussie sur l’Aconcagua, plus haut sommet d’Amérique du Sud, date de janvier 1897. Après plusieurs tentatives infructueuses, le Suisse Matthias Zurbriggen atteint le sommet le 14 janvier 1897 en montant par la face Nord. La première femme à atteindre les 6.962 mètres d’altitude est Adriana Bance. L’exploit de la Française a lieu le 7 mars 1940. Et la première ascension hivernale réussie se déroule en 1953.

elbrus
L’Elbrouz. Image par Andrey Vlasenko de Pixabay

Il faudra attendre le XXIe siècle pour que le plus haut sommet d’Amérique du Nord soit foulé. Officiellement, la première montée réussie jusqu’au Denali, qui s’appelait alors le mont Mac Kinley, date de 7 juin 1913, lors d’une expédition menée par Hudson Stuck. Comme il l’explique dans son livre « Quatre hommes au sommet », les deux principales difficultés à vaincre étaient les conditions météorologiques et l’accessibilité de la montagne. Mais rien ne certifie que d’autres personnes n’aient pas déjà atteint le sommet lors des siècles précédents. Ainsi, Walter Harper, Amérindien, est le premier à atteindre les 6.186 mètres d’altitude. Et en 1947, Barbara Washburn est la première femme à grimper tout en haut du Denali. Dans les décennies suivantes, elle travaillera avec son mari à cartographier le mont Everest et le Grand Canyon. Le couple effectuera également plusieurs expéditions photographiques en Alaska, état américain où tu peux notamment te détendre sur une plage au nom imprononçable : Nunathloogagamiutbingoi Dunes.

L’Allemand, Hans Meyer et, l’Autrichien, Ludwig Purtscheller, sont les premiers à atteindre les 5 895 mètres d’altitude du Kilimandjaro, le plus haut sommet d’Afrique situé en Tanzanie. Pendant l’expédition, ils auront passé 16 jours à plus de 4.000 mètres d’altitude, guidés par Yohana Lauwo qui restera dans l’anonymat. Ils atteignent le sommet le 6 octobre 1889 et installent le drapeau allemand. Le 30 septembre 1927, l’Anglaise de 22 ans, Sheila MacDonald, est la première femme à accomplir cet exploit. Pendant cette ascension très physique, l’un de ses partenaires épuisé décide d’abandonner. Cela ne l’empêchera pas de finir la montée.

kilimandjaro
Le Kilimandjaro. Image par Herbert Aust de Pixabay

En 1962, l’alpiniste autrichien Heinrich Harrer, connu pour avoir écrit « Sept ans au Tibet » et guidé notamment par Philip Temple, est le premier homme à atteindre le sommet du Puncak Jaya, culminant à 4.884 mètres. Rappelons que ce lieu situé en Nouvelle-Guinée est considéré comme la plus haute montagne d’Océanie. Le succès de l’adaptation hollywoodienne fera remonter à la surface un passé peu glorieux : son engagement nazi dans sa jeunesse. Enfin, la dernière des montagnes les plus élevées de chacun des 7 continents à avoir été découverte puis foulée est le mont Vinson. Il a fallu attendre 1958, pour qu’un survol aérien découvre ce massif montagneux situé en Antarctique, partie du monde qui détient l’une des températures les plus froides enregistrée sur Terre. Huit ans plus tard, en 1966, le Club Alpin Américain réalise la première ascension réussie. Le 18 décembre 1966, 4 alpinistes emmenés par Nicholas B. Clinch atteignent le sommet pour la première fois.

L’appel irrésistible de la haute altitude ne doit jamais faire oublier de prendre des précautions importantes, de bien se préparer, d’être accompagné par un guide qui connaît parfaitement la montagne et de prendre son temps. En découvrant toutes ces histoires des premières ascensions, tu peux voir qu’atteindre les plus hauts sommets du monde ne se fait pas en un jour et que certaines alpinistes ont persévéré. Par exemple, il faut compter environ 60 jours pour réaliser une expédition sur le mont Everest. L’ascension vers le mont Blanc se fait entre 2 et 6 jours. Plusieurs départs sont possibles, notamment depuis l’Aiguille du Midi. Il ne faut pas oublier que ces ascensions peuvent être mortelles. Des centaines d’alpinistes sont décédés en essayant de faire ce voyage vers les sommets. Récemment, Elisabeth Revol a publié un livre intitulé « Vivre », dans lequel elle raconte l’ascension du Nanga Parbat qui a coûté la vie à son compagnon de cordée, Tomasz Mackiewicz. L’alpiniste a également raconté avoir été victime d’hallucinations pendant son périple, comme l’explique Sciences et avenir. Bref, ce n’est pas quelque chose que l’on doit prendre à la légère. Je finirais cet article consacré aux premières ascensions par une citation d’Edward Whymper : « Grimpez si vous le voulez, mais n’oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu’un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. N’agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas. Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin. »

6 réflexions sur “Everest, mont Blanc… Retour sur les premières ascensions des plus hauts sommets du monde

  1. Très intéressant ! Je ne m’y risquerais pas mais j’aime beaucoup les histoires relatant le parcours des personnes qui ont pu réussir ce genre de défi, c’est très inspirant 😊

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s