L’abécédaire pour visiter le département de la Loire

Dans cet abécédaire, on va visiter le département de la Loire. Chaque lettre sera associée à un seul mot, soit en tout, 26 mots. Et le compte est bon !

A comme Art urbain

Se promener dans les rues pour contempler des œuvres d’art sur le mobilier urbain et sur les murs. L’art urbain, aussi appelé street art, est une belle façon de découvrir les talents locaux et de visiter le département de la Loire. A Roche-la-Molière, le Safir (Street Art festival in Roche-la-Molière) a été créé en 2015. Malheureusement, cette année, l’événement n’a pas eu lieu. Et l’année prochaine, la formule va être changée, comme l’annonce Le Progrès. Le maire souhaiterait que des « œuvres connues arrivent sur les murs de la commune ». Mais on peut toujours se balader dans les rues à la découvert d’art urbain (pour t’aider, la mairie a créé un guide). Sinon, à Saint-Etienne, on peut également prendre en photo les œuvres d’Ella et Pitr, deux artistes locaux. Tu pourras notamment en découvrir rue Henri Gonnard (tu trouveras d’autres lieux sur le site du Petit Bulletin).

B comme Base nautique

Monter sur un catamaran. Faire du paddle ou du kayak. Naviguer sur un dériveur. Tout cela est possible en prenant la direction de la base nautique de Saint-Victor-sur-Loire. Au cœur des Gorges de la Loire (site classé), on peut naviguer sur ce fleuve français. On peut aussi se détendre sur la plage de sable fin pour bronzer (et oui, on peut prendre le soleil dans la Loire) ou monter dans un bateau promenade.

C comme Chemin de randonnée

La Loire est une terre de randonnée. On peut s’offrir un grand bol d’air frais et déconnecter. Parmi les plus beaux paysages, on peut aller dans les Gorges de la Loire (site classé), l’un de mes endroits préférés. Ma randonnée favorite est celle qui part de Saint-Victor-sur-Loire jusqu’au Plateau de la Danse. Lors de ce voyage dans le département de la Loire, tu peux aussi faire une randonnée les pieds nus. Le parcours Pieds Nus « Lou Pié-déchô » coûte 6€ et se trouve à Saint-Georges-en-Couzan. Plus au nord du département, on peut aussi prendre la direction des Hautes-Chaumes, site naturel classé, riche en faune et en flore et dont certains coins se trouvent à plus de 1400 mètres d’altitude. On peut ainsi faire une randonnée au Col de la Loge, qui est traversé par le chemin de grande randonnée, GR3. Et au sud, le Pilat permet également de faire de belles balades. Tu seras entouré d’hêtres et de sapins, et tu pourras contempler jusqu’à la chaîne des Alpes. L’office de tourisme du Pilat propose d’ailleurs un top 5 des randonnées à faire.

randonnée

D comme Design

Saint-Etienne est la capitale du Design. Elle est aussi labellisée French Tech/Design Tech. Et depuis 1998, la Biennale internationale du design se déroule dans la ville. Voyager dans le département de la Loire, c’est aussi l’occasion de découvrir des expositions et d’assister à des conférences ou à des colloques sur les enjeux de notre temps. En 2019, le thème était « ME / YOU / NOUS – Créons un terrain d’entente ». Rappelons que Saint-Etienne dispose d’un lieu consacré au design : la Cité du Design, composé de trois bâtiments, dont la Platine et la Tour observatoire qui s’élève à 32 mètres.

E comme Essalois

Surplombant les Gorges de la Loire, le château d’Essalois jouit d’un sublime panorama. L’édifice, dont la construction remonterait au Moyen-Age, a été restauré au XXe siècle. Il est désormais accessible après une balade de près de 10 minutes et se visite gratuitement.

F comme Forez

Situé au centre du département de la Loire, le Forez est une destination au charme authentique. Entre moyenne montagne, vignobles et étang, le Forez est une terre de contrastes qui permet de faire de belles randonnées. Ce territoire possède également de beaux endroits à découvrir : le château de Boën, le quartier médiéval de Saint-Rambert à Saint-Just-Saint-Rambert, Montbrison (voir plus bas) ou encore la commune de Montrond-les-Bains. Pour découvrir cette belle région : www.foreztourisme.fr.

G comme Gaga

Le Gaga est le parler stéphanois. Je t’ai déjà présenté quelques mots dans l’article consacré aux patois français. Beauseigne est le « peuchère » des Provençaux. Un babet est une pomme de pin. Jabiasser veut dire parler à tort et à travers. Droguer, c’est prendre son temps. Et un courattier est un coureur de jupons. Désormais, tu auras le plaisir de placer ces quelques mots dans une phrase !

H comme Herbin

Saint-Etienne, c’est aussi un stade mythique : Geoffroy Guichard. L’ambiance est encore magique, malgré le peu de spectacles sur le terrain. En plus d’assister à un match, on peut aussi visiter le musée des Verts consacré au mythique parcours de Saint-Etienne en 1976. A cette époque, Robert Herbin, ancien joueur, en était l’entraîneur. Devenu par la suite une légende pour les supporters, il est décédé le 27 avril 2020, à l’âge de 81 ans. Une statue lui sera bientôt consacrée près du stade Geoffroy Guichard.

Herbin

I comme Insolite

La Loire, c’est aussi des communes au nom insolite. On peut s’arrêter dans la commune de Nus, faire un détour par le lieu-dit Marseille, situé à Fraisses, aller jusqu’à Mars, ou découvrir La Bénisson-Dieu. Pendant ce voyage dans le département de la Loire, tu pourras également dormir dans un hébergement insolite.

J comme Jonzieux

Jonzieux est un charmant petit village situé dans le Pilat. On peut y visiter le musée de la Passementerie. On découvre un atelier de passementier comme il existait au XXe siècle. Une vidéo présente également la vie du passementier. Jonzieux est aussi un lieu de départ pour réaliser une randonnée ou pour faire du VTT.

K comme Kiosque à musique

A Saint-Etienne, un kiosque à musique, construit en 1914, se trouve sur la place Jean Jaurès. Inscrit à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1987, les cartouches que l’on peut voir portent les noms de plusieurs musiciens : Berlioz, Bizet, Chabrier, Debussy, Fauré, Gounod, Lalo, Massenet, Ravel, Saint-Saëns.

L comme Loire

Dans cet abécédaire pour visiter le département de la Loire, la lettre L est la première qui me soit venue (en même temps, rien de plus normal !). Le département de la Loire ne fait pas partie de ces destinations auxquelles on pense lorsque l’on souhaite partir en voyage. Pourtant, il regorge de merveilles dont je parle dans mon guide pour visiter le département.

M comme Montbrison

Tu as sans doute entendu récemment parler de Montbrison. En 2019, le marché de Montbrison a remporté le titre de plus beau marché de France (concours organisé par la chaîne TF1 en partenariat avec les quotidiens régionaux). Mais tu connais, peut-être aussi Montbrison pour sa Fourme. Ce fromage, fabriqué depuis le Moyen-Age bénéficie, depuis 2002, de l’Appellation d’origine protégée (AOP). D’autres lieux peuvent valoir le détour lorsque l’on visite Montbrison. On peut aussi entrer dans le musée d’Allard, qui possède une grande collection de jeux et jouets ou dans la Salle Héraldique de La Diana, décorée de 1728 blasons.

Montbrison

N comme Neige

Avec certaines destinations à plus de 1000 mètres d’altitude, en hiver, la neige tombe sur la Loire. Pour ceux qui souhaitent faire du ski, la station de Chalmazel Jeansagnière est la plus grande du département avec 12 km de pistes de ski alpin. Sinon, au domaine nordique du Col de la loge, on peut faire du ski de fond, des raquettes ou de la luge. Ces activités sont aussi proposées dans le Domaine nordique Le Bessat.

O comme Observatoire du col de Baracuchet

L’observatoire du col de Baracuchet est l’un des plus beaux endroits dans la Loire pour profiter de la migration des oiseaux en automne. Situé à Lérigneux, près de la frontière avec le Puy-de-Dôme, le site accueille, en octobre, de nombreux adeptes. Ils peuvent observer la migration de 250 000 oiseaux sauvages. Toutes les infos sur loire.lpo.fr.

P comme Parc naturel du Pilat

Le Parc naturel du Pilat, qui se trouve dans le département de la Loire, n’a aucun rapport avec la Dune du Pilat. Véritable destination nature, le Pilat offre de jolis coins de verdure. On peut y faire une randonnée à la découverte des Crêts du Pilat, pratiquer la via ferrata et s’arrêter à Roisey désignée par l’Organisation mondiale de la santé « ville la moins polluée de France ». Entre Rigottes de Condrieu et Côte-Rotie, on prend le temps de déguster quelques saveurs locales. Lors de ce séjour dans le Pilat, on peut aussi découvrir des cités historiques, faire la connaissance d’une meute de chiens nordiques (Cani-Kart à Marlhes) ou partir à la découverte de La Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez.

Q comme Qualité Tourisme™

Dans le département de la Loire, 59 établissements possèdent le label Qualité Tourisme™. Pour rappel, Qualité Tourisme™ est « la seule marque d’État attribuée aux professionnels du tourisme pour la qualité de leur accueil et de leurs prestations ». Ainsi, le musée du tissage et de la soierie (Bussières), le restaurant Le Pont D’aillant (Pouilly-Sous-Charlieu) ou encore l’Hôtel le Bel’vue (Le Cergne) possède ce label.

R comme Roannais

Situé entre l’Auvergne et le Lyonnais, le Roannais est également une belle destination pour déconnecter. Prieurés, châteaux, abbayes… Le territoire porte encore les empreintes du passé. Entre vignobles, gorges de la Loire, villages de caractère, le Roannais offre une variété de paysage. Et pour une tentation gourmande, tu peux savourer la praluline, une brioche pur beurre remplie de généreuses pralines concassées, la spécialité de Roanne.

S comme Saint

Saint-Etienne. Saint-Chamond. Saint-Victor-sur-Loire. Saint-Just-Saint-Rambert. Saint-Pierre-de-Boeuf. Saint-Régis-du-Coin. Saint-Bonnet-le-Château. Saint-Just-en-Chevalet. Saint-Bonnet-des-Quarts. Le département de la Loire compte de nombreuses communes commençant par « Saint ». Et si tu partais toutes les découvrir ? Cela permettrait notamment de faire un voyage insolite.

Saint-Etienne

T comme Tournage

Et si tu découvrais un lieu de tournage ? Bon, on ne va pas se mentir : peu de films et séries ont choisi la Loire comme lieu d’intrigue principale. Mais, de nombreux longs-métrages ont posé leurs caméras dans le département, le temps de quelques jours. Le film Orpheline a notamment été tourné à Epercieux-Saint-Paul et à Panissières. Saint-Etienne a accueilli le tournage de Qui c’est les plus forts ? C’est dans la capitale de la Loire qu’ont aussi été tournées certaines scènes de Geronimo et de Noce Blanche. Et les acteurs du long-métrage La fille du patron ont joué leur rôle dans les rues de Roanne.

U comme Usson-en-Forez

Aux portes de l’Auvergne, Usson-en-Forez se trouve à 16 minutes des Orgues basaltiques de Montpeloux, qui fait partie de ces incontournables à voir dans le Puy-de-Dôme. Mais, Usson-en-Forez vaut également le détour. La commune est labellisée Famille plus et Station verte. On peut profiter du plan d’eau, louer des VTT ou aller dans le parc acrobatique. On peut aussi entrer dans l’Ecomusée des Monts du Forez (tarif : 4€) pour découvrir les traditions et savoir-faire du Haut-Forez. Dans le jardin remarquable, on fait la connaissance des espèces végétales. Des expositions temporaires sont également proposées.

V comme Villages de caractère

Le département de la Loire compte 12 villages labellisés « Villages de caractère ». A Ambierle, on peut contempler l’abbaye bénédictine. Champdieu a aussi du charme. On peut y voir une église romane et un prieuré bénédictin. A Charlieu, on peut découvrir le savoir-faire des tisserands au musée de la soierie ou sentir l’odeur de la lavande dans la lingerie et des plantes dans l’apothicairerie au musée hospitalier. Le Crozet possède un joli charme médiéval, avec des maisons à pans de bois et les remparts fortifiés. Malleval domine les Gorges du Batalon et de l’Epervier. Deux AOC (Appellation d’origine contrôlée) y sont produites : Condrieu et Saint-Joseph. Marols est un village fortifié, parfaitement restauré. C’est aussi un village d’artistes, où l’on peut rencontrer peintres et sculpteurs. Montarcher est perché à 1160 mètres d’altitude. Le temps de la balade, on peut voir les vestiges des murs d’enceinte de l’ancienne cité. Saint-Bonnet-le-Château est, selon moi, le plus beau village de la Loire. Cette commune semble rayonner. On peut voir des momies dans la collégiale (elles ont été découvertes lors de travaux de restauration du sol de la chapelle de la collégiale, en 1837). C’est aussi dans ce village que sont conçues les boules de pétanques Obut. Et on peut visiter un tout petit musée consacré à la pétanque. Saint-Haon-le-Châtel permet de remonter au Moyen-Age, avec les remparts et les maisons à pans de bois. On peut aussi découvrir l’église romane. Saint-Jean-Saint-Maurice offre un beau point de vue sur la Loire. On peut y rencontrer des artisans d’art. Sainte-Croix-en-Jarez fait partie des plus beaux villages de France. Ce lieu paisible est le seul exemple d’une Chartreuse devenue village. Enfin, à Sauvain, on peut entrer dans le musée de la fourme et des traditions. L’occasion de mieux connaître cette spécialité ligérienne.

Saint-Bonnet-le-Château

W comme Weiss

Les ateliers Weiss, chocolaterie implantée à Saint-Etienne depuis 1882, se visitent. Les guides nous racontent l’histoire de cette entreprise locale, avec de nombreuses anecdotes croustillantes. La visite coûte 4,50€. Un atelier pour enfants est également proposé le mercredi après-midi (15€ pour les 7-16 ans/20€ pour les autres). Il permet de créer des tablettes de chocolat. Et après le travail, c’est le réconfort puisque les enfants (et les parents) pourront manger ces tablettes de chocolat.

X comme Xylophone

Un peu de musique pendant des vacances dans la Loire, ça te tente ? Dans le département, on trouve de nombreuses salles de concert. Du Zénith de Saint-Etienne au Scarabée de Roanne, tu pourras, peut-être, assister à un concert dans lequel tu entendras (peut-être) un xylophone.

Y comme Y a plein de raisons de visiter le département de la Loire

Dans cet abécédaire, je te montre qu’il y a plein de raisons de visiter le département de la Loire. Comme j’ai choisi de ne parler qu’une chose par lettre, voici d’autres lieux que tu peux découvrir. A Panissières, tu peux entrer dans le musée de la cravate et du textile. Cet établissement est installé dans une ancienne manufacture de toile construite en 1856. Au plan d’eau de Villerest, tu pourras pratiquer de nombreuses activités de loisirs en famille, comme le pédalo ou le trampoline. Autre sortie à faire en famille : monter à bord du train touristique qui relie Estivareilles et La Chaise-Dieu. Côté gastronomie, je t’ai déjà parlé de la praluline (voir Roanne) et de la fourme (voir Montbrison). A Saint-Galmier, tu peux t’arrêter devant la source Badoit et à Bourg-Argental, tu peux aller dans l’atelier des Bonbons de Julien. Enfin, tu peux faire du vélo sur la Véloloire (voie verte de 21 km), la Via Fluvia (qui relie la Loire et le Rhône) ou la Viarhôna (dont 12 km se trouve dans le département de la Loire).

Z comme Zou.Loups

Comme tu le sais, je ne visite plus de zoo. Pour moi, la place des animaux est dans la nature. Et dans cet abécédaire pour voyager dans le département de la Loire, je te propose de partir rencontrer des huskies. Avec Zou.Loups, on peut faire de la marche nordique avec attelage, de partir faire de la cani-rando. Des services en dressage et en coaching canin sont également proposés.

9 réflexions sur “L’abécédaire pour visiter le département de la Loire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s