Top 10 des pays non reconnus officiellement dans le monde

Selon l’ONU, « la reconnaissance d’un nouvel État ou d’un nouveau gouvernement est un acte que seuls les autres États et gouvernements peuvent accomplir. » Et, certains pays ne sont toujours pas reconnus officiellement dans le monde. Voici une sélection non-exhaustive de 10 états qui ne sont pas encore membres de l’ONU.

Qu’est-ce-qu’un pays ?

Ce n’est pas facile de répondre à cette question qui paraît si simple. Car le concept de pays est vague. Dès que l’on cherche une définition claire, on trouve toujours des exceptions et on tombe sur des divergences. L’article 1 de la convention de Montevideo en 1933 définit officiellement un état grâce à quatre critères : une population permanente, un territoire défini, un gouvernement et la capacité d’entrer en relations avec les autres états.

Combien y a-t-il de pays dans le monde ?

Une association américaine, Travellers Century Club a répertorié un total de 329 pays. Pour arriver à ce nombre, l’association s’est servie de 7 critères (gouvernement, clause de grand-père, une identité indépendante…). Ainsi, pour cette assoc’, la Guyanne française, Mayotte, Saint-Barthélemy et l’Alaska sont des pays.

Personnellement, je préfère considérer comme pays, tous les états qui sont membres des Nations Unies. Pour avoir un siège à l’ONU, il faut un vote favorable de neuf des quinze membres du Conseil et qu’aucun des membres permanents (Chine, France, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie et Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord) ne mettent son veto. Ensuite, les deux tiers de l’assemblée générale doivent aussi être favorables à ce nouvel état membre.

En 2020, 193 pays sont membres de l’Organisation des Nations unies (ONU). A ce nombre, on peut ajouter quatre pays reconnus officiellement par l’ONU mais qui n’en sont pas membres (l’Etat de Palestine, les Îles Cook, Niue et le Vatican). On peut dire qu’il y a 197 pays reconnus officiellement dans le monde.

pays non reconnu par onu

Tour du monde des pays non reconnus officiellement par l’ONU

Certains pays sont reconnus par des membres de l’ONU, mais pas par l’ensemble des cinq membres permanents. Ils ne peuvent pas ainsi avoir un siège à l’Assemblée générale des Nations Unies.

L’Ossétie du Sud-Alanie

En avril 2017, Anatoli Bibilov devient le nouveau président de la République d’Ossétie du Sud. Le même jour, cet état change de nom et se nomme désormais Ossétie du Sud-Alanie. Pourtant, les instances internationales ne le reconnaissent toujours pas. Et pour comprendre, il faut remonter au Moyen-Age. Le peuple Ossète s’installe dans le Caucase, là où se trouve une partie de la Géorgie et le sud de la Russie. En 1922, l’Ossétie du Sud obtient le statut d’oblast autonome. En clair, elle devient une région autonome. En avril 1991, la Géorgie proclame son indépendance et révoque l’autonomie de l’Ossétie du Sud. L’année suivante, l’Ossétie du Sud proclame également son indépendance. Une constitution est même rédigée en novembre 1993 et un président élu dès 1996. Mais les conflits perdurent. En 2008, le président Géorgien, Saackachvili, prend la décision de récupérer par la force la région d’Ossétie. En représailles, les forces russes entrent sur le territoire géorgien. Depuis, la Russie a reconnu l’indépendance de l’Ossétie du Sud et y maintient une présence militaire.

La République d’Abkhazie

Située au bord de la mer Noire et déchirée entre la Russie et la Géorgie, la République d’Abkhazie n’est reconnue que par très peu de pays dans le monde. Alors que ce pays a déclaré son indépendance en 1992, ce territoire fait toujours partie officiellement de la Géorgie. Mais, avec l’utilisation du rouble comme monnaie officielle et la présence d’une base militaire russe, la République d’Abkhazie est presque annexée à la Fédération de Russie. Car cette région est un endroit stratégique pour la Russie à cause de son accès à la mer noire. D’ailleurs, l’ancien président, Raoul Khadjimba, est un ancien de l’armée soviétique et du KGB. Mais cette région du monde connaît encore de nombreuses turbulences. Dernière en date : en janvier 2020, Raoul Khadjimba est obligé de démissionner à la suite de la pression du peuple.

La République arabe sahraouie démocratique

La République arabe sahraouie démocratique fait-elle partie du Maroc, ou est-ce un état indépendant ? Depuis 1976, avec le retrait de l’Espagne de cette région, aucun référendum sur cette question n’a jamais eu lieu. D’un côté, le Maroc considère ce territoire comme une province. De l’autre, le Front Polisario, créé en 1973, proclame l’indépendance de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Environ 80% de ce territoire est aujourd’hui contrôlé par le Maroc et le reste par le Front Polisario. Le mur des sables sépare les deux zones. Pourtant membre de l’Union Africaine depuis 1982, la République arabe sahraouie démocratique, située sur la côte ouest africaine, n’est toujours pas reconnue par la majorité des membres des Nations Unies.

La République d’Artsakh

Direction une région située entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. La République du Haut-Karabagh a proclamé son indépendance de l’Azerbaïdjan en 1991. Par la suite, une guerre se déclenche faisant 30 000 morts jusqu’au cessez-le-feu signé en mai 1994. En 2017, la République du Haut-Karabagh se rebaptise République d’Artsakh, nom d’une ancienne province du royaume d’Arménie. Aujourd’hui, aucun membre de l’ONU n’a reconnu cette indépendance. Le magazine Geo a consacré un long article à un voyage dans le Haut-Karabakh, une région où vive une majorité d’Arméniens.

La République catalane

La question d’une indépendance de la Catalogne est un vieux serpent de mer. Jusqu’au XVIIIe siècle, les Catalans ont leur propre constitution. Au cours du XXe siècle, la Catalogne, a par deux fois un propre parlement. Le 6 octobre 1934, Lluis Companys, président du gouvernement autonome de Catalogne, proclame l’indépendance. Mais 10 heures suffisent à l’armée espagnole pour rétablir l’ordre. Et actuellement, la Catalogne profite d’une certaine autonomie (son propre système de santé, sa propre police…). Mais pour certains, ce n’est pas assez. Ainsi, en novembre 2014, plus de 2 millions de Catalans se sont largement prononcés en faveur d’une indépendance de la République catalane. Mais, la plus haute cour d’Espagne, le tribunal constitutionnel jugea ce référendum illégal.

Plaça d'Espanya
Plaça d’Espanya, Barcelone

La République du Kosovo

Le 17 février 2008, la République du Kosovo déclarait son indépendance. C’était la fin de la dissolution de la Yougoslavie. Deux ans plus tard, la Cour internationale de Justice confirme la légalité de cette indépendance. Et dans le monde, plus de 170 pays ont déjà reconnu officiellement ou officieusement ce nouvel état. D’ailleurs, les Kosovars ont leur propre passeport et il existe également un gouvernement. Alors pourquoi la République du Kosovo n’est-elle toujours pas membre des Nations Unies ? Pour le moment, son adhésion reste en suspens à cause de l’opposition de la Russie et de l’incertitude de la Chine. Mais, la République du Kosovo pourrait être le prochain état à devenir membre de l’ONU, après le Soudan du Sud, en 2011.

La République turque de Chypre du Nord

Colonie britannique, Chypre obtient son indépendance le 16 août 1960. La République est dirigée par un président chypriote grec, l’archevêque Makários III et un vice-président chypriote turc, Fazil Kücük. Mais, les querelles, entre les deux peuples, les Chypriotes grecs et turcs qui durent depuis plusieurs décennies, continuent. En 1964, des casques bleus sont envoyés sur place pour éviter que les violences ne persistent. En juillet 1974, une tentative de coup d’état a lieu contre le président chypriote, afin d’unifier Chypre à la Grèce. Dans le même temps, des militaires turques débarquent dans le nord de l’île, officiellement pour défendre les Chypriotes turcs. L’année suivante, l’état fédéré turc de Chypre est déclaré. Il faut attendre 1983, pour que la République Turque de Chypre du Nord proclame son indépendance. Celle-ci est uniquement reconnue par la Turquie.

Taïwan

La République populaire de Chine et Taïwan affirment représenter chacune la Chine. Les deux parties revendiquent le territoire de l’autre camp. Pour comprendre cette histoire, il faut remonter en 1949. Cette année-là, les nationalistes chinois perdent la guerre et sont obligés de fuir le continent pour se replier à Taipeh (Taïwan), une île située à l’est. Dans le même temps, la République de Chine est fondée à Pékin le 1er octobre. Jusqu’en 1971, le siège de la Chine à l’ONU est occupé par Taïwan. Mais, avec la résolution 2758, l’assemblée générale des Nations unies reconnaît la République populaire de Chine comme seul représentant légitime de la Chine à l’ONU. Depuis, la majorité des états membres de l’ONU ne reconnaît pas Taïwan comme un pays. La République populaire de Chine revendique toujours sa souveraineté sur Taïwan, malgré que ce dernier possède son propre gouvernement.

astronomy atmosphere earth exploration
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Bonus : zoom sur 2 pays improbables

Après avoir découvert les villes homonymes dans le monde, voici deux pays vraiment improbables.

Christiania

Autoproclamée ville libre le 26 septembre 1971, Christiania, située à Copenhague (Danemark) a été fondée par un groupe de hippies. Pendant plusieurs années, cet endroit atypique a été l’un des plus grands squats d’Europe. A l’intérieur des 34 hectares, il n’y a pas de propriété privée et les décisions se prennent en commun. En 2012, le gouvernement danois met en demeure cette communauté. Les habitants doivent restituer l’ancienne base militaire et partir ou racheter cet endroit. C’est la deuxième option qui est choisie pour environ 10 millions d’euros. Et c’est pour cette raison que l’on peut toujours visiter Christiania et ses maisons faites de bric et de broc.

Minerva

Direction un atoll submergé situé dans le Pacifique. En 1972, trois Américains décident de proclamer l’indépendance du récif de Minerva. A marée basse, cet atoll est partiellement submergé. Michael Oliver, l’un des trois fondateurs, expliquait à l’époque qu’il souhaite créer « une échappatoire aux impôts élevés, aux émeutes, à la drogue et au crime », comme le rapporte le site Curbed. Mais le roi du Tonga (le pays le plus proche) de l’époque, Taufa’ahau Tupou IV voulait réclamer également ce territoire. Le 15 juin 1972, il alla sur cet atoll afin de faire une proclamation royale. La république éphémère de Minerva disparaissait officiellement et ce lieu devenait membre officiellement du royaume de Tonga. Depuis, on peut trouver aux enchères quelques pièces de Minerva.

Et toi connais-tu d’autres pays non reconnus officiellement ?

5 réflexions sur “Top 10 des pays non reconnus officiellement dans le monde

  1. jacques

    Encore bravo pour cette étude sur les pays qui m’ ont fait découvrir le Haut Karabagh et l’ île de Niue que je ne connaissais pas. Plus tard se rajouteront peut être la Catalogne voire l’ Ecosse. Article très instructif.

    Aimé par 1 personne

Répondre à jacques Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s