Conduire en Norvège : les infos à connaître

On peut prendre du plaisir à conduire en Norvège, grâce aux paysages incroyables. On peut également être surpris par les nombreuses routes montagneuses étroites et sinueuses et le peu d’autoroute que comptent le pays. Que ce soit pour voir les aurores boréales à Tromsø ou faire un road-trip dans le pays des Fjords, voici ce qu’il faut savoir pour rouler en Norvège.

Quel permis doit-on avoir pour conduire en Norvège ?

Comme la Suisse, la Norvège fait partie de l’Europe mais les deux nations ne sont pas entrées dans l’Union Européenne. Ainsi, on pourrait se poser une question : le permis français suffit-il pour pouvoir conduire sur les routes norvégiennes ? Et la réponse est oui à une seule condition : rester dans le pays avec son véhicule au maximum trois mois. Si tu souhaites voyager plus de temps, il faut obtenir le permis de conduire norvégien. Ainsi, pas besoin de permis de conduire international pour rouler en Norvège.

Une route de Norvège.

Le code de la route en Norvège

Le minimum à savoir

Conduire en Norvège ou conduire en France n’est pas si différent. Il faut avoir sur soi :

  • Un permis de conduire
  • Une carte grise
  • La carte verte de l’assurance

Comme en France, la conduite s’effectue à droite et la priorité à droite s’impose. Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour tous les passagers. Les enfants (pesant moins de 36 kg et mesurant moins de 135 centimètres) doivent avoir leur propre siège auto. Utiliser son téléphone portable au volant est interdit. Comme en Suisse, tous les véhicules doivent circuler avec les feux de croisement allumés en permanence, même en plein jour.

En Norvège, la loi indique que les automobilistes doivent adapter le type de pneus aux conditions climatiques. Les pneus hiver sont donc fortement recommandés, mais ne sont pas obligatoires. Concernant les pneus cloutés, leur utilisation est autorisée dans le comté de Finnmark, le comté de Nordland et le comté de Troms entre le 15 octobre et le 1er mai. Dans les autres régions, les utiliser est permis entre le 1er novembre et le premier dimanche qui suit le dimanche de Pâques. Et en dehors de ces périodes, leur utilisation est permise si les conditions des routes les rendent inévitables. En cas de prévision de glace ou de neige, les véhicules de plus de 3,5 tonnes doivent aussi porter des chaînes à neige.

Bon à savoir : si tu conduis avec des pneus cloutés dans le centre-ville d’Oslo et dans celui de Trondheim, tu dois payer un forfait. A Oslo, cela coûte 3€ les 24 heures, 40€ le mois et 120€ la saison.
Toutes les infos pour téléphoner ou écrire concernant ce forfait : à www.oslo.kommune.no/english/contact/ et pour trouver les sites pour acheter son forfait : www.google.com/maps. En cas d’infraction, le coût de l’amende est de 75€.
A Trondheim, on peut acheter ce forfait au Trondheim City Parking Office à Erling. Cela coûte 3,50 € les 24 heures, 45€ le mois et 140€ la saison.

Les limitations de vitesse

Hors agglomération, la vitesse est limitée généralement à 80 km/h. Sur les autoroutes et sur certaines routes à deux voies, on peut rouler au maximum jusqu’à 110 km/h, sauf indication contraire. En agglomération, il ne faut pas dépasser les 50 km/h, voire les 30 km/h.

L’alcoolémie

En Norvège, le taux d’alcool dans le sang autorisé pour les conducteurs est de 0,2 g/l maximum. C’est l’un des plus faibles d’Europe. Par exemple, en France, ce taux ne doit pas dépasser les 0,5 g/l. Et en cas d’infraction, les amendes sont très salées. En 2017, une conductrice avait dû payer 26.000 euros pour avoir conduit en état d’ivresse.

Les équipements obligatoires à posséder dans son véhicule

Pour conduire sur les routes norvégiennes, on doit avoir un triangle ainsi qu’un gilet réfléchissant. Il est aussi conseillé de posséder une roue de secours ou une bombe anti-crevaison.

conduire en norvege

Le stationnement en Norvège

Pour ne pas se prendre une amende en Norvège, il vaut mieux se stationner dans des parkings ou dans des emplacements avec marquage au sol. Pour les places payantes en extérieur, le stationnement est gratuit uniquement le dimanche. Comme en France, les autres jours, il faut prendre un ticket de stationnement.

Les péages en Norvège

Les péages sur les routes

Lors d’un voyage en Norvège, il ne faut pas oublier les dépenses liées aux péages. Dans le Pays du soleil de minuit, de nombreuses routes sont payantes. Presque tous les péages sont automatiques en Norvège. Aucun guichet n’est présent pour régler le montant voulu. Seules des caméras ont été installées. Elles enregistrent le numéro d’immatriculation du véhicule. Les véhicules étrangers ne disposant pas d’une étiquette de péage sont facturés par Euro Parking Collection Plc (EPC). Faites attention : EPC ne facture pas les véhicules norvégiens (si tu loues un véhicule, les sommes dues seront débitées sur ta carte bleue). Et afin de réduire la durée entre le voyage et la réception de la facture, de voir les images et de vérifier les dates d’échéance, il est conseillé d’enregistrer sa voiture auprès d’EPC avant son séjour en Norvège.

Lorsque l’on prévoit de voyager pendant plus de 2 mois en Norvège, il vaut mieux avoir un contrat AutoPass et une étiquette dans son véhicule, afin d’obtenir des rabais aux stations de péage « AutoPass ».

Pour connaître les stations de péages : www.autopass.no/en/autopass

Infos complémentaires :

  • Les motards ne payent pas les péages sauf le péage au tunnel de l’Atlanterhavstunnelen qui relie Kristiansund à d’Averøy.
  • Il existe une carte pour les véhicules « moins polluants » (électrique ou à hydrogène). Elle permet d’obtenir des avantages tarifaires. Plus d’infos : www.fjellinjen.no/private/autopass/order-autopass

Les péages urbains

La Norvège a été pionnière dans les péages urbains. En effet, le premier péage urbain a été inauguré à Bergen en 1986. Depuis, le pays en compte 6 : Bergen, Kristiansand, Namsos, Oslo, Stavanger et Tønsberg. Ces péages ne concernent pas les motos.

Ville Horaires Prix
Bergen Du lundi au vendredi entre 6h et 18h. Dépend de l’heure de passage (heures les plus chères entre 6h30 et 8h59 et de 14h30 à 16h29) : entre 3€ et 5,60€.
Kristiansand Du lundi au vendredi entre 6h et 18h. Dépend de l’heure de passage (heures les plus chères entre 6h30 et 8h59 et de 14h30 à 16h29) : entre 1,40€ et 2,10€.
Namsos Du lundi au vendredi entre 6h et 18h. 1,40€ sans AutoPass et 1,12€ avec AutoPass. Gratuit pour les véhicules électriques et à hydrogène.
Oslo Du lundi au vendredi entre 6h et 18h. Dépend de la motorisation choisie et de l’heure de passage (heures les plus chères entre 6h30 et 9h et de 15h à 17h) : entre 0,40€ et 1€ pour une voiture électrique ; entre 1,70€ et 2,80€ pour une essence et entre 1,90€ et 3,10€ pour un diesel.
Stavanger Du lundi au vendredi entre 6h et 18h. Dépend de l’heure de passage (heures les plus chères entre 6h30 et 8h59 et de 14h30 à 16h29) : entre 1,76€ et 4,40€.
Tønsberg Du lundi au vendredi entre 6h et 18h. 1,50€ sans AutoPass et 1,05€ avec AutoPass. Gratuit pour les véhicules électriques et à hydrogène.

Pour payer tous ces péages urbains, il faut également se créer un compte EPC.

Dernier paiement à s’acquitter lorsque l’on voyage en voiture en Norvège : les ferries. Le paiement se fait soit par carte bleue soit par l’AutoPass, le boîtier de paiement électronique. Le tarif varie selon le nombre de passagers. Pour chercher un trajet sur un ferry : www.fjord1.no.

Bonus : Un site pour calculer le coût des péages sur son parcours : www.fjellinjen.no/private/toll-calculator/.

Louer une voiture en Norvège : les options indispensables ou pas

Louer une voiture en Norvège est très coûteux (tout comme la vie sur place). Les véhicules loués sont souvent (selon le forfait choisi) déjà équipés de l’AutoPass, un boîtier de paiement électronique. Tu n’as pas besoin d’enregistrer ta voiture auprès d’EPC avant ton séjour en Norvège.

On doit toujours être sur nos gardes lorsque l’on loue un véhicule. De nombreuses agences de location font payer un supplément aux jeunes conducteurs. Il ne faut pas également accepter des options qui ne nous serviront pas. Tous les opérateurs téléphoniques n’incluent pas le pays dans ses forfaits. Ajouter une option GPS peut être une bonne idée (après s’être renseigné auprès de son opérateur). D’autres options peuvent faire gonfler la facture : ajouter un deuxième conducteur, ne pas ramener la voiture louée dans la même agence, un kilométrage qui n’est pas illimité ou encore des assurances qui ne servent à rien. Avant de louer une voiture en Norvège, il vaut mieux prendre son temps et comparer les différentes offres.

[Source photo à la une : Pixabay]

5 réflexions sur “Conduire en Norvège : les infos à connaître

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s