Une journée à visiter Neuchâtel

Neuchâtel, ce n’est pas qu’un casino ou des banques. C’est aussi des bateaux à vapeur qui traversent le plus grand lac entièrement suisse, un château, une vieille ville charmante, beaucoup d’art urbain avec en toile de fond les Alpes. Le temps d’une journée, faisons un voyage dans cette ville de Suisse romande.

Comment venir jusqu’à Neuchâtel ?

Pour pouvoir visiter Neuchâtel, faut-il opter pour l’avion, le train ou la voiture ? Les deux façons les plus simples pour aller jusqu’à Neuchâtel sont : prendre son véhicule ou monter dans un train. En optant pour la première option, il ne faut pas oublier d’acheter un pass autoroutier (je vous en parle dans l’article tout ce qu’il faut savoir pour conduire en Suisse). En train, Neuchâtel se trouve à 4h de Paris et à 4h37 de Lyon (avec correspondance). Si vous souhaitez circuler en Suisse librement, le Swiss Travel Pass permet de voyager en bateau, en car et en train dans tout le pays. Comptez 232 francs suisses pour le pass 3 jours en deuxième classe et jusqu’à 810 francs suisses pour le pass 15 jours en première classe.

Et pour ceux qui souhaitent venir en avion : l’aéroport le plus près (pour les vols commerciaux) est celui de Genève. Il se trouve à 122 km. Sinon, il y a l’aéroport de Zurich, qui est à 151 km de Neuchâtel. Ensuite, il faudra prendre le bus, le train ou une voiture.

spot neuchatel

Où se garer à Neuchâtel ?

Trouver une place dans les parkings publics de Neuchâtel n’est pas toujours simple.

Le stationnement gratuit

Dans les zones bleues, le stationnement est gratuit et limité dans le temps à 60 minutes. Il faut utiliser un disque de stationnement dans tous ces parkings. La flèche doit être placée sur l’heure d’arrivée arrondie à la demi-heure. Par exemple, si l’on arrive à 14h42, il faut indiquer 15h et pour 16h30, ce sera 17h. En revanche, si l’on arrive à 9h12, ce sera 9h30 et pour 10h29, ce sera 10h30. Dans tous ces secteurs, il faut apposer son disque entre 8h et 19h. Il est interdit de changer l’heure d’arrivée sans changer de place de stationnement et le dimanche, il n’est pas nécessaire d’apposer le disque de stationnement.

Les places payantes

Dans les rues de Neuchâtel, on trouve deux types de parkings payants. Ceux à courte durée (entre 30 minutes et 2 heures) se trouvent essentiellement aux abords de la gare et de la zone piétonne. Sinon, en marchant un peu, il existe des stationnements illimités dans le temps (seules les 30 premières minutes sont gratuites). Après, il faut compter 1 franc suisse par heure (entre 7h et 12h puis entre 13h30 et 21h). La ville de Neuchâtel a répertorié toutes les places dans les parkings illimités en temps. Et il faut faire attention car les rues indiquées avec vignette sont uniquement destinées au stationnement des résidents.

Enfin, il existe des parkings privés. Ils coûtent plus cher que les autres types de stationnement. Comptez 8 francs suisses pour 4 heures dans le parking de Pury, dans le parking de la gare et dans celui du port, et 7 francs suisses pour la même durée dans le parking du Seyon. Pour connaître tous les tarifs : http://www.parkingsdeneuchatel.ch.

Visiter Neuchâtel : le voyage dans la vieille ville

Le parc du château est le début de ce voyage dans la vieille ville de Neuchâtel. Rien de mieux que de commencer ce parcours par une vue sur le cœur de la ville afin de ressentir l’atmosphère de la cité. Après avoir emprunté la rue du Château, la tour de Diesse se dresse devant nos yeux. Véritable incontournable lors d’une balade dans la vieille ville, cet édifice protégeait l’entrée orientale du castrum. C’est en 1575, qu’une horloge y est installée. En début d’année 2019, un œuf géant d’une tonne a été posé sur cette tour. Un peu plus loin, on s’arrête devant la fontaine du Banneret, la plus ancienne fontaine construite à l’extérieur des premières fortifications de Neuchâtel.

Puis, on descend par la rue du Seyon (c’est ici que l’on retrouve le marché, les samedis), direction l’esplanade du Mont Blanc. On s’y arrête avec plaisir. D’un côté, on peut contempler le lac de Neuchâtel, avec en toile de fond les Alpes et de l’autre, on peut admirer la vieille ville avec le parc régional Chasseral en décor. A deux pas de l’esplanade du Mont Blanc, on trouve une curiosité : la passerelle de l’utopie. On a presque l’impression de flotter au-dessus du lac de Neuchâtel. Surplombant le lac, cette oeuvre a été créée en 1991, à l’occasion du 700e anniversaire de la Confédération. Elle a été rouverte au public en 2013 après une rénovation. Juste à côté, deux statues rappellent la belle époque.

Une centaine de mètres plus à l’est, autre curiosité à voir à Neuchâtel : le banc géant. Il se trouve entre la bibliothèque publique et universitaire et le lac de Neuchâtel. En continuant ce voyage dans les sculptures originales, et après être passé devant l’office du tourisme puis le quai du port, on peut s’asseoir et s’abriter sous une aile protectrice d’un « homme oiseau ». Il se trouve au bout de la digue portuaire.

Après s’être baladé au bord du lac de Neuchâtel, c’est le moment que je préfère : me perdre dans les ruelles. C’est comme cela que l’on tombe sur l’art urbain. Neuchâtel valorise son centre-ville, notamment grâce à ce que l’on appelle également le street art. Sur les façades du sud de la rue de Neubourg, des portraits d’écrivains (Alexandre Dumas, Honoré de Balzac, Jean-Jacques Rousseau…) accompagnés de citation ont été peints d’un côté. En face, on peut entrer dans un monde fait de contes et de légendes grâce à de nombreuses peintures de paysages fantastiques. Au passage des Moulins, on voit une petite fille en train de peindre une fresque. Un peu plus au nord, la rue de Chavannes est originale grâce à ses marches colorées.

Deux points de vue sur le lac de Neuchâtel

Un lac avec en décor de fond les Alpes. Faire un voyage à Neuchâtel permet aussi de s’émerveiller devant la beauté du paysage. Mais quel est le meilleur spot ?

Le plus célèbre : l’observatoire de Chaumont

C’est sans doute la plus belle vue sur le lac de Neuchâtel et les alentours ! Depuis le haut de l’observatoire du Chaumont et pour 1 franc suisse par personne, on peut contempler par temps clair le Mont Blanc, les montagnes de l’Appenzell et le Salève. C’est le spot que j’ai préféré. On peut y monter en voiture (parking gratuit) ou en funiculaire (le départ se situe dans le quartier de La Coudre). Coût de l’aller simple dans le funiculaire : 4,20 francs suisses par adulte et 2,20 francs suisses par enfant.

Un lieu plus intimiste : le belvédère du plan

Situé plus bas en altitude que l’observatoire de Chaumont, le belvédère du plan est un lieu plus intimiste. Au-dessus des arbres, on peut apercevoir la veille ville de Neuchâtel et notamment le château. On n’a pas l’impression d’être en pleine ville. On peut contempler la grandeur du lac de Neuchâtel. Pour y aller, il faut prendre le funiculaire Ecluse-Plan, le plus ancien encore en activité. Prix d’un aller-retour : 4,30 francs suisses.

Et sinon, que voir à Neuchâtel ?

Pour compléter ce voyage à Neuchâtel, on peut entrer dans plusieurs musées et même visiter un château. Le musée d’ethnographie invite à réfléchir sur la société contemporaine, à travers plus de 50 000 objets. Le musée d’histoire naturelle met en avant les animaux de toutes sortes. Une partie de l’établissement est consacrée aux mammifères, une autre aux oiseaux. Les insectes et le monde de la géologie sont aussi représentés.

Le musée d’art et d’histoire peut être un autre site culturel à visiter. Parmi ses incontournables : les trois Automates Jaquet-Droz, réalisés par des horlogers ou des maquettes montrant le développement de la ville entre 1000 et 2000 ans. De son côté, le centre Dürrenmatt est consacré à l’oeuvre picturale et littéraire de Friedrich Dürrenmatt. Il accueille également des expositions d’artistes.

Et mis à part ses musées, on peut découvrir le jardin botanique de Neuchâtel. On peut y flâner à la découverte de plantes vivantes. On peut aussi connaître l’histoire de certaines d’entre-elles. Enfin, si vous souhaitez visiter Neuchâtel, vous pouvez entrer dans le château. Des visites guidées y sont proposées entre avril et septembre. C’est l’occasion de mieux connaître toutes les facettes de ce lieu qui est le siège du gouvernement cantonal.

Horaires Tarifs
Château Visites guidées à 14h, 15h, 16h et 17h, du mardi au dimanche entre juin et septembre et pendant les vacances de printemps ;​ uniquement les week-ends et jours fériés en avril et mai et en dehors des vacances de printemps. 5 francs suisses, gratuit pour les moins de 16 ans.
Centre Dürrenmatt Du mercredi au dimanche, de 11h à 17h. 8 francs suisses, gratuit pour les moins de 16 ans.
Musée d’art et d’histoire Du mardi au dimanche, de 10h à 18h. 8 francs suisses, gratuit pour les moins de 16 ans.
Musée d’ethnographie Du mardi au dimanche, de 10h à 17h. 8 francs suisses, gratuit pour les moins de 16 ans.
Musée d’histoire naturelle Du mardi au dimanche, de 10h à 17h. 8 francs suisses, gratuit pour les moins de 16 ans. Entrée libre le mercredi.
Jardin botanique D’avril à octobre, tous les jours de 10h à 18h ; de novembre à mars, tous les jours de 12h à 16h. Gratuit.

3 réflexions sur “Une journée à visiter Neuchâtel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s