Voyage à Philadelphie, entre Rocky, film d’horreur et historique

Philadelphie a servi de personnage dans de nombreux films. Lorsque l’on visite cette ville de l’est américain, qui se trouve entre New York et Washington, on peut se croire être dans un film d’horreur ou historique. Des films d’action ont également choisi cette ancienne capitale des Etats-Unis comme lieu de tournage. Entre vrai long-métrage et imagination, partons découvrir cette destination américaine.

Rocky, la saga qui a eu un impact positif sur le tourisme à Philadelphie

Bon, c’est le chapitre le plus simple. Oui, Philadelphie peut être un film d’action. On en a eu cette réponse avec la saga Rocky. C’est sans doute, le cliché du rêve américain. Un type qui part du bas de l’échelle pour finir champion du monde catégorie poids lourds. Rocky Balboa a bercé la jeunesse de nombreuses personnes. Bien sûr, ici, je ne m’attarderais pas sur les messages (cachés) des films, notamment pour montrer la puissance américaine. Tournée en grande partie à Philadelphie, la saga continue de faire venir de nombreux touristes dans cette ville américaine. Elle a, sans doute, eu un impact positif sur le tourisme de la ville. Je ne compte plus le nombre de voyageurs que j’ai pu voir gravir les fameuses marches de Rocky, qui se trouvent devant le Philadelphia Museum of Art (et pourtant, j’y étais l’après-midi d’un jour de semaine, au mois de mars). La plupart d’entre eux avaient mis la célèbre musique Gonna Fly Now de Bill Conti. Moi aussi, j’ai cédé à ce cliché. Un peu à l’écart de ces marches, on trouve la statue du boxeur, utilisée pour le tournage de « Rocky III » et offerte à la ville en 1982. Initialement installée sur le perron du musée, elle a été déplacée car des employés, des élus et des habitants trouvaient qu’elle n’avait pas sa place, en haut des marches.

Situé au nord de la Philadelphie, Kensington n’est pas le quartier le plus clean de la ville. Il est notamment réputé pour être l’un des plus grands marchés à ciel ouvert de drogue, dans l’est américain. La misère dans la saga n’était pas un leurre. D’ailleurs, la ville fait partie des plus pauvres des Etats-Unis. Autant dire, que ce n’est pas un truc à visiter le soir et la nuit. Même en plein jour, on a croisé de nombreux toxicomans, mais aussi beaucoup de policiers. (Si vous souhaitez en savoir plus, je vous conseille l’article de l’AFP : un endroit infernal). C’est dans ce quartier que l’on peut voir l’appartement de Rocky Balboa. Il se situe exactement au 1818 East Tusculum street. C’est ici que Rocky et Adrian emménagent ensemble pour la première fois. Autre endroit à découvrir à Kensington : la salle d’entraînement du boxeur (2180 North Front street). Même si, les scènes intérieures n’y ont pas été tournées, les briques rouges sont toujours là. Un gant de boxe a même été peint sur les murs.

Maintenant, direction le sud de la ville, où ont été tournés d’autres séquences de la saga. C’est dans le quartier italien, que le boxeur s’entraîne avant de combattre Apollo Creed. Pour l’anecdote, la scène où Sylvester Stallone court a été tournée en toute illégalité. Il n’avait aucune autorisation. Des décennies plus tard, dans le film Creed, le marché italien sera une nouvelle fois utilisé pour un entraînement, avec cette fois-ci Adonis Creed, le fils d’Apollo à l’image. Toujours dans le sud de Philadelphie, on peut apercevoir le restaurant de Rocky Balboa dans les derniers films. Il s’appelle en réalité le Victor Café.

les marches de rocky

voir rocky balboa philadelphie

Un voyage à Philadelphie et se croire dans un film d’horreur

Quel est votre film d’horreur préféré ? Car oui, à voir les photos, on se croirait presque dans un film d’horreur, avec toutes ces cellules délabrés. Les scénaristes n’auraient pas eu besoin d’imagination pour créer une histoire de terreur. Ancienne prison, l’Eastern State Penitentiary est moins connue qu’Alcatraz. L’endroit a, d’ailleurs, une histoire presque digne d’un film. Inaugurée en 1829, cette prison a fonctionné jusqu’en 1971. De nombreux malfaiteurs y firent un (petit) tour, dont Al Capone, dans ce premier établissement pénitencier à mettre un seul prisonnier dans chaque cellule. A la fermeture des portes, la prison se dégrade. Elle aurait pu être totalement détruite. Ce ne sera pas le cas. Il faut attendre 1994 pour les premières visites saisonnières. A cette époque, les visiteurs devaient porter un casque de chantier pour entrer dans les lieux. Et depuis 25 ans, des travaux de restauration sont effectués fréquemment et cet endroit aux murs en lambeaux accueille de plus en plus de touristes (maintenant, les visites sont quotidiennes).

Peut-être sont-ils attirés par le fantôme ? Car, la prison fait partie des lieux les plus étudiés par les chercheurs de phénomènes surnaturels. Nombre d’entre-eux s’y rendent chaque année. Certaines émissions spécialisées ont même fait des reportages à l’intérieur. Certains disent qu’elle abriterait les âmes d’anciens détenus torturés. Ils auraient entendu des rires, des pleurs et même des bruits de pas. Ce qui est sûr, c’est que l’Eastern State Penitentiary a commencé à ouvrir en pleine période d’Halloween au milieu des années 1990. Plusieurs visiteurs avaient à cette époque affirmé avoir assisté à des apparitions étranges.

Finalement, peut-être que nous étions réellement dans un film d’horreur, entouré de fantômes. C’est vrai que la visite commentée par l’acteur Steve Buscemi est parfaite dans cette étrange atmosphère .

Infos pratiques : Ouvert de 10h à 17h, Tarif adulte : 14$

que voir a philadelphie

visiter Eastern State Penitentiary

Les scénaristes pourraient concevoir un film historique après avoir visité Philadelphie

Des maisons construites en briques. Des pavés sur la route. Depuis la construction des habitations, entre le 18e et le 19e siècle, Elfreth’s Alley est la plus vieille rue habitée de Philadelphie. En la découvrant, on se croirait être dans un film d’histoire.

Bien sûr, on ne peut pas parler seulement d’une rue lorsque l’on souhaite remonter le temps à Philadelphie. Car la ville a joué un rôle important dans l’histoire américaine. La Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis s’y est déroulée en 1776. La signature de la Constitution Américaine a, également, eu lieu ici. Les premiers sénateurs et les membres de la Chambre des représentants y ont débattu, à l’époque où Philadelphie était la capitale des Etats-Unis (bien avant Washington). Tous ces lieux se visitent dans le parc national de l’Indépendance. En face de ces bâtiments, on peut contempler la cloche de la liberté (Liberty Bell). Selon la légende, elle aurait sonné lors de la Déclaration d’Indépendance des Etats Unis, le 4 juillet 1776. Pour s’inspirer du film, les scénaristes auraient pu faire un détour par le musée de la Révolution américaine, qui permet de revivre cette époque.

Autre film d’histoire qui aurait pu être tournée : la création du drapeau américain. Betsy Ross l’aurait créé dans une petite maison en brique, située en plein cœur de la ville. Cette demeure, qui serait chargée d’histoire, se visite également. Philadelphie aurait pu, également, être le lieu d’un film biographique sur Benjamin Franklin. D’ailleurs, sa tombe s’y trouve. Les scénaristes auraient pu s’inspirer du musée consacré à toute sa vie.

Infos pratiques : la maison de Betsy Ross : de mars à novembre, ouvert tous les jours et de décembre à février, ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 17h, 8$ ; le musée de la Révolution américaine, ouvert tous les jours, de 10h à 17h, 21$ ; le musée de Benjamin Franklin, ouvert tous les jours, de 9h à 17h, 5$.

philadelphie histoire

visiter musée philadelphie

6 réflexions sur “Voyage à Philadelphie, entre Rocky, film d’horreur et historique

  1. Sebastien

    Mon père adorait beaucoup visionner les films de boxe, notamment ceux relatant le parcours de Rocky Balboa. Depuis, j’ai découvert une vraie passion pour ce sport de combat et cela me plairait de visiter Philadelphie en mémoire de mon père.

    J'aime

Répondre à Chloé Rosier Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s